Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘Tune Of The Week

Il est vrai que depuis quelques temps, j’ai un petit peu délaissé Nessieland. Pour cela je m’en excuse mais j’ai trois excellentes raisons pour cela: la fac a repris non sans peine, mon ordi est mort de chez mort (et doit patienter un petit moment avant d’en avoir un tout beau tout neuf et surtout sans virus) et la 3e bonne raison, je la garde pour moi, mais c’est une excellente raison quand même *sourire benêt*…

Ween

Ween, duo électrique

Toujours est-il que je vais une nouvelle fois vous parler de ce groupe dont je suis baba depuis quelques semaines maintenant et qui s’appelle Ween. Début septembre, je vous avais parlé de « Push Th’ Little Daisies » qui me faisait délirer alors que j’étais hyper grippée. Eh bien, j’ai décidé de découvrir un peu plus ce fascinant duo musical (ouaip, vachement plus rock’n’roll et inspiré que tous les White Stripes du monde, disons les choses comme elles sont) que forment depuis la fin des 80s Aaron « Gene Ween » Freeman et Mickey « Dean(er) Ween » Melchiondo. Et c’est en me retaper quelques autres Beavis & Butthead que j’ai découvert cette monstruosité énorme qu’est Freedom Of ’76. Attention, quand je dis « monstruosité énorme« , c’est tout sauf péjoratif, en tout cas PAS dans Nessieland.

Cette chanson est en réalité un hommage à Philadelphie, cette grande ville bien connue de la Côte Est des États-Unis, qui se trouve aussi être une ville que les deux amis d’enfance connaissent très bien pour y avoir grandi dans sa proche banlieue. Et on y trouve (aussi bien dans le clip ci-dessous) que dans les paroles des références bien précises sur Philly (le Liberty Bell, Mannequin (film de 1987 avec Kim Catrall) ou encore les Boys II Men) et puis le flow de cette chanson est vraiment particulière car c’est à la fois bluesy, nostalgique et idéal pour s’évader loin des tumultes parisiens (ou marseillais, lyonnais, bordelais, lillois, petaouschnoquiens à la rigueur on s’en fiche…).

Chocolate & Cheese

Chocolate and Cheese, sorti il y a déjà 16 ans

De plus, cette chanson,  à mon très humble et modeste avis – est un bijou musical dans le sens où ça nous donne envie d’y aller, comme le fit Liza Minelli avec New York, New York ou encore plus proche de nous, la talentueuse songwriter londonienne Adele avec son Hometown Glory (qui donne des envies d’Eurostar ou fondre en larmes, ça dépend des jours) mais toujours est-il que ce Freedom of ’76 qui est issu de leur 4e album sorti en 1994 et intitulé « Chocolate And Cheese » (avec une pochette que beaucoup de mâles apprécieront je pense) et qui est, selon pas mal de critiques avisés, leur meilleur album. Quoi qu’il en soit, ce groupe est excellent et je les soutiendrais un très long moment je pense… en espérant qu’ils partent faire une tournée en Europe en 2011 (sait-on jamais?)

Voici la vidéo de Beavis & Buttehad avec leurs commentaires toujours aussi raffinés et subtiles (désolée, pas de sous-titres en françis pour celui-là) :

Ici, la version originale avec le clip dans son intégralité (et qui me fait hurler de rire) :

Et là, la version live de cette chanson fin 1993 juste avant la sortie de l’album et la version live que je préfère. Elle me donnerait presque des envies de créer un tribute-band à Ween. Enfin, je digresse, voilà la douloureuse :

Miss Nessie

ps: D’ailleurs, si vous êtes partant pour cette histoire de tribute band ou juste que vous êtes hyper fan de Ween, vous pouvez toujours me mailer à nessieland-paris@orange.fr et me donner vos impressions. Je serais ravie de vous répondre 🙂

Nessieland est enfin de retour et pour un bon moment. Mes partiels étant finis pour un temps (tout dépendra de mes résultats), je vais vous parler d’un de mes coups de coeur de ces dernières semaines.

How To Destroy Angels

How To Destroy Angels

La nouvelle est tombée au tout début du mois de mai et n’a pas tardé à avoir son petit effet sur Internet. How To Destroy Angels, c’est son nom et réunit en son sein une belle équipe comme le producteur Atticus Ross et les époux Reznor. Oui oui, j’ai bien dit les époux Reznor, à savoir bien sur Trent Reznor (la tête pensante et frontman des myhiques Nine Inch Nails) et sa fiancée de longue date devenue depuis son épouse, la charmante Mariqueen Maandig (ex-West Indian Girl, groupe indie-rock fort fort intéressant que je vous conseille d’aller voir sur Interet). Un premier titre est apparu la toute 1ère semaine de mai « A Drowning ». Une chanson épurée, classieuse et avec la grosse touche NIN qui accompagne à la perfection la très belle voix de Mariqueen. Une bombe que je vous invite à écouter ici sur Pitchfork (un de mes nouveaux espaces de jeu favoris pour y découvrir des tueries).

Quelques jours plus-tard, un clip fait son apparition « The Space In Between« . Clip qui a d’ailleurs de fortes inspiration Lynchiennes (David Lynch, of course) et qui est d’ailleurs aussi une bonne occasion d’avoir des nouvelles de ce bon vieux Trent qui nous manquait tant depuis plusieurs mois et la fin de sa tournée, censée être la dernière de Nine Inch Nails. En attendant un duo Trent/Mariqueen, voici The Space In Between.

Un EP sortira cet été, très probablement courant juillet et un album est envisageable pour début 2011!! Ici à Nessieland, on est déjà ravi!! =’)

Plus d’infos:

http://howtodestroyangels.com/home.html

http://twitter.com/destroyangels

http://www.facebook.com/howtodestroyangels http://www.myspace.com/howtodestroyangels

Miss Nessie

Cette chanson est une de mes préférées de Faith No More… Chanson que j’espère entendre très bientôt lors de leur retour en Europe en juillet!!

Faith No More - Brixton

Faith No More à Brixton: putain 20 ans!!

Je vous explique: « The Real Thing », l’album dont est tiré ce magnifique Zombie Eaters, est sorti en Europe le 3 juillet 1989, soit le lendemain d’un dimanche pas comme les autres qui a vu la naissance d’une future Gonzo Dudette. Cette chanson est aussi qui me caractérise le plus – ceux qui me connaissent bien comprendront pourquoi, les paroles aussi d’ailleurs – et c’est aussi une chanson ma foi idéal pour une session headbangs en folie…

En fait, si je vous la met aujourd’hui c’est parce qu’il y a tout juste 20 ans (alors que je n’étais qu’une toute petiote cowgirl en Pampers ultra-absorbant), nos amis de Faith No More ont livrés un de leurs plus grands concerts, à savoir le Live At Brixton Academy. Concert énorme qui tourne d’ailleurs beaucoup dans mon lecteur DVD, mais ça c’est juste parce que je suis HYPER fan.

Il faut savoir que c’est aussi dans cette même Brixton Academy (salle londonienne mythique pour tout gigeur, rockeur et/ou metalhead qui se respecte) que le tout 1er show des Faith No More réunis, pour leur Second Coming Tour qui en est à sa 2e année et qui fera d’ailleurs un tour au Sonisphere 2010 à Getafe (Espagne) dont je me ferais une grande joie de vous faire une review complète de mes merveilleuses aventures en Espagne et aussi au Dour Festival en Belgique, où il y a 80% de chances pour y assister et au Gurtenfestival en Suisse (où j’aurais adoré y aller mais je suis bien trop fauchée pour ça, ce qui est dommage…). Trève de blabla, voici la bombinette Faith No Morienne!!

Enjoy, YOU FAT BASTAAAAAAARDS!!

Les paroles pour faire comme au karaoké, j’ai dit « comme »:

You’re everything
That’s why I cling to you
When I emerge
My thoughts converge to you
To you…
The world is so small
Compared to you
And everybody’s wrong
Compared to you
To you…
I begin to see through your eyes
All the former mysteries are no surprise
So now, you listen
’cause I’m omniscient…
Hey look at me lady
I’m just a little baby
You’re lucky to have me
I’m cute and sweet as candy
As charming as a fable
I’m innocent and disabled
So hug me and kiss me
Then wipe my butt and piss me
I hope you never leave
’cause who would hear me scream?
Nobody understands
Except the toys in my hands
So now you listen
’cause I’m omniscient
Hey look at me lady
I’m just a little baby
If I smile, then you smile
Then I’ll get mad for awhile
I melt in your mouth
And in your hands whenever I can
But I really do nothing
Except kickin’ and fussin’
I like to make a mess
I laugh at your distress
I sit all day in my crib
Absorbing all you give
I’m helpless, I’m flawless
I’m a machine…
Give me, I need my toys…
Keep me hot
Keep me strong
Keep me everlong
So now you listen
’cause I’m omniscient

Miss Nessie

Il fait beau, c’est le printemps, les oiseaux chantent et pour une raison qui m’échappe encore, c’est quand je suis de bonne humeur que j’aime tout particulièrement écouter du Soundgarden… ça et aussi parce que les concerts que les fraîchement reformés ch’tis gars de Seattle dans leur ville natale est tout bonnement IN-CROY-ABLE et je dis pas ça parce que je fus, jadis, une des plus jeunes fans de la bande à Chris Cornell – depuis 1993 et je n’avais même pas encore 4 ans, j’ai des témoins qui peuvent le prouver!!

Soundgarden

Soundgarden is back!!

Et pour fêter en grande pompe le grand retour de Soundgarden, tout en souhaitant très vivement (pour ne pas dire en suppliant et me mettant à genoux) une venue prochaine de Soundgarden en Europe (et croyez-moi, on est un bon million à le souhaiter cette tournée européenne) ou même à Paris, ville où réside d’ailleurs le père Cornell avec sa petite famille. Voici pour vous, non pas une mais DEUX vidéos de l’une de mes chansons préférées du groupe, à savoir Slaves and Bulldozers, qui est à mon sens la chanson la plus heavy metal de Soundgarden… Go on, boys!!

Ça c’est la version originale, tirée de l’album BadMotorFinger (1993) 🙂

Et ça c’est la version 2010 au Showbox de Seattle, WA (il y a tout juste une semaine), enjoy!! 😉

Miss Nessie


Calendrier

août 2017
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 89,354 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés