Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘Télévision

On dit souvent que l’argent ne fait pas le bonheur, mais qu’il y contribue fortement. Et vu l’état de mes finances, je serais la première à affirmer que cela est vrai. Mais il est aussi vrai de souligner que la vie de certaines familles riches ont été pourries par le succès, la fortune et quelque fois l’avarice, l’histoire nous la démontré plusieurs fois : les Médicis, la famille Borgia, le clan Kennedy, la famille Ewing… certes qui n’a jamais existé mais que celui qui ne s’est jamais pris de passion pour Dallas me jette la 1ère pierre. Allez, avouez le!! Comme si vous allez me faire croire que vous n’avez jamais regardé un épisode de Dallas un jour de grippe ou de varicelle… haha haha je le savais.

 

Dirty Sexy Money

Dirty Sexy Money: les "Ewing" du 21e siècle

Et puis figurez vous que mon coup de cœur cathodique du moment n’est autre que la représentation moderne de la famille d’exploitants pétroliers texane la plus célèbre du monde. Dirty Sexy Money, c’est le nom de cette série télé américaine qui fait les beaux jours, enfin les belles 2èmes parties de soirées, de TF1 depuis un petit mois où chaque mercredi nous sommes invités à suivre les tribulations de la famille Darling.

 

L’histoire se déroule à New-York où vit Nick George (joué par Peter Krause, ancien croque-mort dans la mythique série des 2000s « Six Feet Under » ), un avocat idéaliste et sans histoires et dont sa vie sera chamboulée lorsqu’il est tenu de reprendre les affaires de son père, Dutch, décédé dans un accident d’avion, et tout naturellement hérite de ses plus gros clients, la richissime famille new-yorkaise Darling. Menée par l’intraitable patriarche Tripp Darling (impitoyable en affaires mais incapable de tenir sa famille tranquille – subliment interprété par le grand Donald Sutherland), il doit aussi faire face aux problèmes de conscience de son épouse Leticia (jouée par Jill Clayburgh) qui a entretenu pendant plus de 40 ans une liaison secrète avec Dutch George (le père de Nick donc) ainsi qu’aux écarts de conduite de ses enfants pourris gâtés.

Il y a Patrick (William Baldwin, plus en forme que jamais), le fils aîné candidat au poste de sénateur de New-York et fou d’amour pour une transsexuelle, puis Karen (jouée par Natalie Zea), la petite garce passée reine des mariages et divorces express qui en pince toujours pour Nick, déjà marié avec Lisa (Zoe McLellan) et père d’une petite Kiki (Chloe Grace Moretz, l’adorable Hit-Girl dans le film déjà culte « Kick-Ass »), il ne faut pas oublier le plus cynique des Darling, Brian (l’excellent Glenn Fitzgerald) l’homme de Dieu infidèle limite méchant et les plus glandeurs de la famille, à savoir Jeremy et Juliet (respectivement interprétés par le beau-gosse Seth Gabel et la mignonne Samaire Armstrong), les jumeaux fêtards et frivoles. Il accepte ce job qui lui permettra de mener sa petite enquête sur le meurtrier de son père.

Alors les intrigues dans Dirty Sexy Money ne manquent pas, mais ce qui frappe le téléspectateur, c’est le côté caustique, piquant et franchement absurdes de certaines intrigues qui rend la série excellente. Personnellement, elle me fait mourir de rire car chaque personnage est censé être la parodie d’une certaine catégorie de personne mais en fin de compte, on s’aperçoit que c’est beaucoup plus réalistes. Par exemple, si on prend le personnage de Patrick Darling, il faut être sacrément ciboulonné pour se douter qu’il serait baba devant une fringante et douce transsexuelle répondant au doux nom de Carmelita quand on sait que son épouse légitime, Helen, est au contraire ce qu’on appelle aux States une « ultimate bitch ». Ou encore la benjamine Juliet Darling, qui contrairement à ce que fut Lucy Ewing dans les années 80 ou alors Paris Hilton plus près de nous, est une fille tout ce qu’il y a de plus chaste et pure. Ça c’est ce que j’appelle un exemple pour la jeunesse. Ou encore Kiki George, la petiote de Nick, qui aimerait faire partie de l’univers quasi impitoyable des Darling alors que sa mère Lisa souhaiterait en sortir…

Cette série a aussi réussi à construire un beau casting autour d’acteurs plus ou moins connus mais avec des seconds rôles de choix tels que Blair Underwood (dans le rôle de Simon Elder, grand rival de Tripp Darling), Lucy Liu (dans celui de l’avocate séductrice aux dents longues Nola Lyons), John Schneider (dans la rôle de Charles Whatley) ou encore Tamara Feldman (dans le rôle de la jet-setteuse Natalie Kimpton)

Tout ce beau remue-ménage a beau faire des bons scores d’audiences ici en France (TF1 diffuse actuellement la 2e saison), cela n’a hélas pas été le cas aux États-Unis. La grève des scénaristes de 2007 puis l’érosion des audiences américaines ont précipité sa déprogrammation puis son annulation après seulement 2 saisons. Raaaah ils sont pénibles ces ricains, ils nous enlève des séries de qualité comme Dirty Sexy Money et nous rabachent encore des ignominies comme 24 Heures Chrono Pour Sauver Le Monde Sans Pause Pipi Et Sans Pause Café et les Desespérantes Housewives. Mais bon, vu le talent des acteurs, je ne me fais pas de soucis pour la suite de leur carrière…

Miss Nessie

Publicités

Je vous avais laissé hier un peu en suspens parce qu’il n’y avait plus d’Oreos dans mon bol et que sans cela, j’allais mourir de faim et d’ennui lors de ce samedi soir d’Eurovision… mais bien sur, il me restait encore un paquet dans mon sac et ma soirée norvégienne a pu continuer sans trop de dégats.

 

Eurovision 2010

Lena, grande gagnante de l'Eurovision 2010

Donc, où en étais-je ? Ah oui, le 13ème candidat !! Aaaaah mais c’est le Royaume-Uni qui vient. Steph’ Bern nous confie que le jeune Josh Dubovie n’était pas vraiment apprécié des autres candidats car trop prétentieux et sûr de lui. Aaaah lalala, la jeunesse d’aujourd’hui ? Mais qu’est ce que je raconte, je suis à peine plus agée que lui. Bon avant de juger le bonhomme, voyons un peu l’étendue du… ah ça commence ! Bon, visiblement ils nous ont refourgué une sorte de Rick Astley popisant et ringard à souhait !! Sa chanson s’appelle That Sounds Good To Me, ouais mec ben t’es le seul. La prochaine fois, n’essaie pas de chanter des trucs que même tes parents refuseraient d’entendre !! Et hop, à la trappe. Bon, l’Eurovision 2011, ce sera pas pour Londres. Vraiment pourri !!

ème candidat !! Aaaaah mais c’est le Royaume-Uni qui vient. Steph’ Bern nous confie que le jeune Josh Dubovie n’était pas vraiment apprécié des autres candidats car trop prétentieux et sûr de lui. Aaaah lalala, la jeunesse d’aujourd’hui ? Mais qu’est ce que je raconte, je suis à peine plus agée que lui. Bon avant de juger le bonhomme, voyons un peu l’étendue du… ah ça commence ! Bon, visiblement ils nous ont refourgué une sorte de Rick Astley popisant et ringard à souhait !! Sa chanson s’appelle That Sounds Good To Me, ouais mec ben t’es le seul. La prochaine fois, n’essaie pas de chanter des trucs que même tes parents refuseraient d’entendre !! Et hop, à la trappe. Bon, l’Eurovision 2011, ce sera pas pour Londres. Vraiment pourri !!
 

 

Et maintenant, c’est le tour de la Géorgie (capitale : Tbilissi, qu’on prononce bi-li-scie) et de la chanteuse Sofia Nitzaradze qui interprète Shine. Elle fait un peu Mariah (prononcer à la floridienne Meu-wrah-yah) Carey, robe rouge passion un peu kitsch et chansonnette super sirupeuse. Oops, quelques fausses notes et puis des mecs qui dansent avec elles, genre elle fait sa convoitée. Pfff, que nenni !! Une belle grosse daube, oui !! Hey miss, ce n’est QUE l’Eurovision, Simon « Tétons qui pointent » Cowell ne viendra pas te juger ici !! Bon, en gros elle en a fait des tonnes et j’ai horreur des chanteurs qui en font des tonnes !!

Les 15èmes sont les trucs de maNga. C’est vrai que la Turquie a souvent gagné l’Eurovision, ce qui est fun quand on connait la position du pays en Europe. Enfin bref, ils débarquent et font péter les guitares !! Pas de doute, les 30 Seconds To Mars locaux envoient secs et puis ça fait du bien. C’est moins relou que KoRn ou Linkin Park, c’est plus brut que les 30STM eux mêmes (car plus aérien, plus expérimentaux et plus états-uniens) mais en tout cas, leur chanson We Could Be The Same est très efficace et très rock et je les place aussi en favoris comme pour le Belge Tom Dice.

Le temps de finir ma 2ème canette de panaché et d’engouttir deux cookies Oreos que la candidate pour l’Albanie débarque. Mais OH MON DIEU !! Mais c’est Madonna !! Bon, on dit qu’elle s’appelle Juliana Pasha mais je vous jure sur la tête de la mère de Booba que c’est elle !! Même style, même voix, même mimique mais pas de justaucorps à paillettes. On a dû la prévenir qu’il y avait des femmes et des enfants qui regarderaient ça !! Dites, ils se ficheraient pas de nous à Tirana, des fois non ? Carton rouge pour It’s All For You, juste pour nous avoir menti !! Na !! Et en plus, c’est pas ma came les covers ratés de Womanizer !!

Et là, c’est qui ? C’est… l’Islande je crois !! Oui, c’est l’Islande. La chanteuse à forme mais mignonne s’appelle Hera Björk (euh… pas super originaux les parents !!) et la chanson s’appelle Je Ne Sais Quoi. Une islandaise qui chante en français, c’est du jamais vu mais l’électro-pop de la dame en rouge velours me plait beaucoup. Bizarrement, j’ai envie qu’elle me fasse un câlin parce que ses formes me rappelle celles de ma môman. Mais en tout cas, j’ai bien accroché et j’espère qu’elle fera partie du Top 5 des votes !!

Bon c’est quand qu’il vient Jessy Matudor ? Ah c’est juste après. Bon bah, y a plus qu’à voir qui vient ensuite. L’Ukraine, ok ok !! Et hop, un petit Oreo dans mon estomac !! Mmmmm j’adore ça les Oreos c’est tellement que… ah zut, la chanson commence. La petite s’appelle Alyosha, blondinette aux airs de vampire et à la chanson un peu apocalyptique (Sweet People) mais vachement rock aussi !! Mais elle chante bien, elle en fait pas des tonnes et puis elle est plus Rock’n’roll que Fergie et c’est déjà pas mal !! Une chanson sur laquelle j’aurais pu craquer en temps normal. J’aime bien !!

Aaaaaaah bah le voilà !! Bon, il arrive tout sourire, il fait un peu le kéké mais bon, on peut le comprendre s’il y a les potes qui le regardent à la maison et tout et tout !! Jessy Matador pour la France et sa chanson Allez Ola Olé reçoivent un très bel accueil à Oslo, les gens dansent, agitent les drapeaux et semble s’amuser. Et vas-y que je te colle, et vas-y que je te colle, en tout cas ça semble réussir. Le show coupé-décalé à fait son petit effet dans la salle, en sera-t-il ainsi pour le reste de l’Europe. Faut voir. Rooooh mais il m’énerve Hanouna et Bern avec leur chauvinisme « Il a été formidable, il va gagner, c’est le meilleur et blablabla ». Non, il nous reste encore 7 candidats avant de savoir qui est le meilleur ou la meilleure ou les meilleurs !! Crotte !!

En 19ème position, la Roumanie avec Paula Seling & Ovi et sa chanson Playing With Fire. Bon, en gros c’est – attention au panaché – de la soupe eurovisioneque avec regards complices pour la caméra, chroristes en mode potiche et chanson niaise comme à la Star Ac’ !!! Chanson calibrée US, donc pas assez folko pour l’Eurovision mais bon, comme on est jamais à l’abri d’une surprise… Mais bon, perso j’ai pas aimé mais ils seront dans le top 10. D’habitude, j’aime bien les roumains mais là, c’est mort de chez mort magazine!!

Plus que 5 candidats et le prochain, enfin les prochains parce qu’ils ont plusieurs, c’est Peter Nalitch & Friends et sa chanson Lost And Forgotten. D’habitude, ils font des trucs pas trop pourris en Russie mais cette année, pouaaaaaah mais quelle horreur !! C’est mou, c’est larmoyant, c’est fade, c’est niet !! Et puis le mec en fait des tooooooonnes comme ce n’est pas permis !! An non non non, trop plan-plan pour l’Eurovision, ils ont pas été bien ambitieux… une prochaine fois peut-être… ou pas !!

Et puis, vient l’Arménie (capitale: Erevan). Alors pour l’Eurovision, c’est pas trop ça mais je dis qu’un pays qui a infanté Aznavour et System Of A Down, c’est forcément un pays avec une belle culture musicale. J’écoute sans trop comprendre et d’un coup, j’ai tout compris – eh hop, encore un cookie, aïe ma dent ! La fille est laide, la chanson l’est tout autant et elle a mis une robe décidément trop petite pour elle : on peut voir très distinctement ses flotteurs et ce n’est pas terrible, ça !!! Raaah quel gâchis. Cette diva de bas-étage est une insulte à l’Arménie tellement elle est moche, folko et vulgos !!! Une horreur, tout simplement une horreur !! Eva Rivas et sa soupe Apricot Stone n’a pas vraiment allumé les foules, si elle finit dans le top 3, je me suicide au guacamole !!

La 22ème candidate est une jeune allemande répondant au nom de Lena Meyer-Handrut. Généralement, l’Allemagne s’en sort bien mais là cette année, grooooooosse surprise. Ok, elle a un look de goth mais elle chante Satellite, un truc assez dansant et qui swingue. Avec sa bouille sympatoche, m’étonnerais pas qu’elle s’en sorte bien classée. Elle galope, elle danse, elle est contente et moi avec. Les gens à Oslo aiment bien mais bon, c’est pas la grosse ovation non plus.

23ème et antépénultième candidate, et elle nous vient du Portugal. Filipa Acevedo est, comment dire… un peu niaise avec ses airs de Barbie Princesse des Fleurs, sa robe a frou-frous et sa chanson (en portguais, youpi) tout droit sorti d’un Disney guimauve. Et il est vrai que le Ha Dias Assim de la miss Acevedo est plus qu’indigeste. Autant l’an dernier, ça avait l’air sympa, autant cette année c’est juste soporifique. La Leona Lewis portugaise ne semble pas avoir convaincue grand monde, et puis moi non plus d’ailleurs!! Allez, on zappe, euh non, on va plutôt manger – hop hop, deux Oreos de moins dans ce triste monde tragique (référence à la série télé Daria).

Je pars faire une petite pause quand soudain j’entends la voix du représentant de la délégation Israélienne, Harel Skaat et sa chanson, Milim. Vu que je n’ai pas fait hébreu en LV2, je décide de passer outre le titre et de voir ce que le bonhomme a à nous offrir. On est forcés de constater qu’il n’a pas grand chose à nous offrir sauf si on aime les mecs désespérés qu’on dirait qu’il s’est fait largué par sa copine pour son frère ou son cousin germain, En fait, c’est le cousin de Vitaa mais en mode casher. Fausses notes en cascade et attitude de crooner à égo surdimensionné, pauvre bonhomme, je vous parie ce que vous voulez qu’Israel repartira bredouille.

Et les derniers candidats sont Chanée & n’evergreen pour le Danemark avec In A Moment Like This. Alors là, je suis déçue par le Danemark, pays réputés pour ses groupes electro-pop absoluement délicieux comme feu-les Junior Senior ou encore les Asteroids Galaxy Tour (dont je suis fan), et là, qu’est ce qu’on a une espèce de duo de Star Ac qui reprendrait Hooked On A Feeling de David Hasselhoff. Alors, ça pourait passer en radio mais là, c’est juste une blague, une mauvaise blague pour dire vrai!! De qui se moque-t-on? Et en plus, c’est hyper scénarisé, genre « je te poursuis et je te rattrape » et hop, un bisou pour la fin… Navrant mais efficace, parce que Oslo a beaucoup aimé vu les applaudissements. Seul « notre » Jessy Matador national et Daniel Diges l’Espagnol (tiens, pourquoi il repasse une deuxième fois d’ailleurs) en ont eu autant…

Bon, le temps de faire une dernière pause et je reviens pour les votes (parce que la séance de 15 minutes avec Madcon, c’est juste pas possible, Mais on m’a dit que leur flashmob à travers l’Europe, c’était cool!!! Arf, c’est pas sur le Champ de Mars qu’on verra ça, alors à quoi bon…

Il est 23h15 et les votes ont clos, place à ma partie préférée de l’Eurovision, les points!! Et au bout d’une heure et après avoir consultés 39 pays (tout en les imitants avec des « 8 points goes to… », « 10 points to… » et « and the 12 points goes to… », j’ai l’air super douée quand même, France 3 je suis prête pour l’année prochaine, c’est finalement l’Allemande Lena qui remporte la compétition avec un total de 246 points. Explosion de joie à Berlin et Hambourg, et la petite qui n’en revient toujours pas!!! Suivent ensuite, les turcs de maNga avec 170 points (bravo les mecs!!) puis la Roumanie de Paula Seling & Oli (dégoutée mais pas surprise).

La suite du palmarès 2010:

  • 4. Danemark : 149 points
  • 5. Azerbaïdjan : 145 points
  • 6. Belgique : 143 points (quel dommage!!)
  • 7. Arménie : 141 points (rooooh purée!!)
  • 8. Grèce : 140 points
  • 9. Géorgie : 136 points
  • 10. Ukraine : 108 points (dans le top 10, ça me rassure!!)
  • 11. Russie : 90 points (merci aux votes géopolitiques)
  • 12. France : 82 points (s’en sort bien bien qu’il n’ai pas gagné, mais bon, c’est juste la 32ème fois d’affilée qu’on perd)
  • 13. Serbie : 72 points
  • 14. Israël : 71 points (j’ai toujours pas compris!!)
  • 15. Espagne : 68 points (grosse désillusions mais bon, apparement, les Espagnols ne lui en tiennent pas rigueur et est sollicité de partout, belle revanche donc pour le joli poupon spaniard)
  • 16. Albanie : 62 points
    17. Bosnie Herzégovine : 51 points
    18. Portugal : 43 points (ha ah !)
    19. Islande : 41 points (oooh dommage aussi)
    20. Norvège : 35 points
  • 21. Chypre : 27 points
    22. Moldavie : 27 points
    23. Irlande : 25 points (la favorite du concours subit un echec cuisant, dommage pour elle aussi, raah lala, ils ont vraiment pas de bol les irlandais en ce moment)
    24. Biélorussie : 18 points (les papillons n’ont pas convaincus, le contraire m’aurait vraiment étonné)
    25. Royaume-Uni : 10 points (aux chiottes, jeune Rick Astley au rabais, et bien fait hahahahaha!)

La soirée se termine donc avec Satellite de Lena Meyer-Handrut et les au-revoirs de Bern et Hanouna (pitié, prenez en d’autres l’année prochaine, des moins énervants aussi) un peu hâtifs. On remarque que le 1er à la féliciter c’est Jessy Matador (fair play en plus, c’est cool) et le gagnant de l’an dernier commence déjà à la draguer… M’enfin, il est déjà minuit passée de vingt minutes et l’Eurovision touche à sa fin. Je termine ma 3ème et dernière canette de panaché et je vois qu’il me reste un dernier cookie Oreo. Je le mange juste après avoir éteint ma télé. Mon samedi soit peut enfin commencer!!!

Miss Nessie.

ps: envoyer ses articles par mail c’est nuuuuuuul!!! La prochaine fois, mes posts seront 10 fois mieux présentés!!

C’est en regardant des vieux épisodes de Charmed, la série télé cultes des 90s sur les Soeurs Halliwell, sorcières next gen de leur état, qui se battaient contre des vilains démons, que je me suis rendue compte d’un truc qui, jusque là ne m’avais jamais traversé l’esprit…

Charmed

Charmed, mythique série des 2000s

La fameuse série américaine, dont les héroïnes Prue (jouée par Shannen Doherty), Piper (Holly Marie Combs), Phoebe (Alyssa Milano) puis rejointe par leur demi-soeur Paige (Rose Mc Gohan) a fait les belles heures de M6 pendant plus de 8 ans, à l’époque (bénie) de la « Trilogie du Samedi » était une série pas comme les autres et vraiment sympa, en plus d’avoir une BO sacrément « rock’n’roll » pour l’époque. En effet, pas mal de groupes sont passés dans la série que ce soit Pat Benatar, Dishwalla, Dave Navarro, Les Cranberries, les Goo Goo Dolls ou encore Ziggy Marley pour ne citer qu’eux, notamment dans le club de Piper qui s’appellait le P3.

Cela étant dit, ce qui nous intéresse ici, c’est le générique (« How Soon Is Now? ») qui est interprété par un groupe new-yorkais qui s’appelle Love Spit Love, combo aujourd’hui disparu. Mais ce que vous ne saviez pas – et que vous allez savoir grâce à Nessieland – c’est que cette chanson datant de 1995 est en réalité une reprise des Smiths. Eh oui, encore et toujours The Smiths, mais que voulez-vous j’adore ce groupe autant que la série.

Ça c’est la version originale des Smiths de 1984 (qui était sorti sur le 2e album du groupe « Meat Is Murder« . Elle fut même appellée par certains critiques rock le « Stairway To Heaven des 80s » et est très souvent classée dans le top 500 des plus grandes chansons rock de tous les temps, que ce soit par NME, Blender Magazine ou encore Rolling Stone…

Et ça, c’est le générique de Charmed, interprété donc en 1994 par Love Spit Love, qui figure aussi dans la BO de The Craft et qui fut aussi le plus gros tube de ce groupe, né des cendres de The Psychedelic Furs. Ça va vous rappeler des bons souvenirs, en tout cas…

Une version un peu plus connue mais moins sympa des petites lolitas moscovites de t.A.T.u qui ont repris cette chanson en 2000 avec un énorme succès aux Etats-Unis dans les Charts. Perso, c’est pas ma préférée des t.A.T.u, bien que j’aime bien ce groupe.

Fin de la boîte à souvenir, si vous avez des idées pour un prochain voyage musical dans le temps, n’hésitez pas à aller sur notre MySpace ou de nous envoyer un mail 😉

Miss Nessie.

Qui n’a jamais siffloté ne serait-ce qu’une seule fois dans un ascenceur, sous la douche, dans sa voiture ou même en classe quand vous vous faites chier comme des rats mots le générique des Simpsons ?Qui n’a jamais fait de marathon « Futurama » entre copains le samedi soir ? Eh bien, réjouissons nous fans d’Homer et du robot Bender car aujourd’hui, son créateur Matt Groening fête son 56ème anniversaire.

Matt Groening, l'homme qui fait rire "jaune"

Matthew Abram Groening (né le 15 février 1954 à Portland, Oregon), est un dessinateur, scénariste et producteur de télévision américain. Il est le créateur du comic strip Life in Hell et des séries télévisées d’animation Les Simpson et Futurama.

Matt Groening a débuté dans le milieu professionnel avec Life in Hell, publiée dans le magazine Wet dès 1978, et qui est toujours présente dans 250 revues hebdomadaires. Life in Hell a attiré l’attention de James L. Brooks, qui contacta Matt Groening en 1985 pour lui proposer de travailler dans l’animation pour l’émission The Tracey Ullman Show, sur le réseau FOX. Initialement, Brooks voulait que Groening adapte l’univers de Life in Hell à la télévision. Cependant, craignant de perdre ses droits de publication, Groening a décidé de créer un nouvel ensemble de personnages, la famille Simpson, en nommant les membres d’après sa propre famille — mis à part pour Bart, anagramme du mot anglais brat (« sale gosse »). La série de courts métrages qui mettaient en vedette les Simpson est par la suite devenue une série à part entière, Les Simpson, qui est toujours diffusée aujourd’hui. Groening a souvent utilisé les noms de ses proches pour désigner des personnages des Simpsons, par exemple le Chef Wiggum (Wiggum étant le nom de jeune fille de sa mère), Homer (le prénom de son père), Lisa et Maggie Simpson (les prénoms des soeurs de Groening).

En 1997, Matt Groening s’est associé à David X. Cohen pour développer Futurama, une série d’animation se déroulant dans les années 3000, qui a débuté en 1999. Après quatre années de diffusion, la Fox décida d’arrêter la série en 2003, mais Comedy Central a commandé seize nouveaux épisodes pour une sortie directement en vidéo. En juin 2009, Comedy Central a demandé vingt-six nouveaux épisodes. Et Futurama renoue avec le succès notamment en Europe où se concentrent les plus gros fans.

Matt Groening a remporté 11 Primetime Emmy Awards, dix pour les Simpson et un pour Futurama, ainsi qu’un British Comedy Award pour sa contribution à la comédie en 2004. En 2006, il a remporté le National Cartoonists Society Reuben Award.

Marié à Deborah Kaplan de 1986 à 1999, il est aussi père de 2 enfants (Homer et Abe) et a pour beau-frère Craig Bartlett, le créateur du dessin animé Hé Arnold.

Miss Nessie.


Calendrier

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 89,509 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés