Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘nouveau journalisme

Tel un ponte du nouveau journalisme et qui s’avèrera aussi être un excellent écrivain, l’américain Tom Wolfe fait partie de ces hommes qui vous reservent sans cesse des bonnes surprises. Il fête aujourd’hui ses 79 ans…

Né à Richmond, Virginie, Thomas Kennerly « Tom » Wolfe, Jr.  a entamé à New York une carrière de journaliste et d’essayiste. Dans les années soixante, il devient (avec Norman Mailer, le grand Truman Capote [wouaaah], J. Didion et [ooooh mon idole!!!] Hunter S. Thompson) un des créateurs de ce qu’on a appelé le « Nouveau Journalisme » aux États-Unis. Ses reportages et ses articles présentent une critique implicite de différents aspects de la société américaine. Il a commencé par des récits à mi-chemin entre le journalisme et la littérature comme L’Étoffe des héros, Acid test et Gauchisme de Park Avenue qui l’ont fait connaître du grand public dans les années 1970.

Tom Wolfe est lauréat de plusieurs prix de journalisme. Il s’est aussi composé une allure excentrique avec un costume blanc, un chapeau à larges bords et des guêtres. Un accoutrement décalé qui en fait un habitué des plateaux télévisés où sa prestation est toujours remarquée.

Au fil du temps, ses critiques ont fini par révéler un certain conservatisme, ce que de nos jours Wolfe ne nie pas. Il y a cependant une expression plus ouverte dans son œuvre romanesque qui débute à la fin des années quatre-vingt. Son premier roman, Le Bûcher des vanités (Bonfire of vanities), excellent pavé datant quand même de 1987, (et qui deviendra aussi un film sorti en 1991 avec Tom Hanks, Melanie Griffith, Morgan Freeman, Kim Cattrall et Bruce Willis entre autres) est devenu un best-seller mondial. Le livre s’est vendu à 800 000 exemplaires en édition originale aux Etats-Unis (en comptant les éditions de poche, le total des ventes est estimé à 2 millions). Les yuppies de Wall Street avec leurs tics et leurs angoisses ont été la cible de ce roman dramatique et satirique. Mais Tom Wolfe parle aussi de tous les codes sociaux de New York et des États-Unis de la fin du XXe siècle : la question du racisme y est abordée sur le mode allusif et le rapport dominant-dominé est subtilement analysé. Tout démarre avec l’erreur commise par un yuppie qui se trompe de sortie d’autoroute avec sa maîtresse et qui échoue dans un quartier très défavorisé…

Son deuxième roman, Un homme, un vrai (A Man in Full), dépeint les tensions raciales sous jacentes dans la ville d’Atlanta, au Sud des États-Unis. C’est une grande fresque qui fait une description féroce de la upper society blanche et ses vanités insupportables. Mais il décrit aussi les noirs de la bourgeoisie et du prolétariat tout en faisant une incursion dans les milieux des « petits blancs », employés ou ouvriers, ou dans l’univers carcéral. Le personnage central est un gros entrepreneur de l’immobilier qui traverse des difficultés.

Son troisième roman, Moi, Charlotte Simmons (I Am Charlotte Simmons), qui est à mon gôut son plus gros chef d’oeuvre (à moins que ce soit parce que je suis aussi jeune que fut dans ce livre son héroïne, ça se discute…) paru en 2004 et traduit française en 2006 offre une image réaliste de la vie sur le campus d’une grande université américaine. À travers l’arrivée d’une jeune fille d’origine modeste dans une prestigieuse université, ladite Charlotte Simmons, il fait le constat pessimiste d’un système gangrené par le laxisme des professeurs, l’alcoolisme débridé, et le matérialisme cynique des étudiants. Une vie sex, drugs and rock’n’roll que beaucoup connaissent mais que peu s’en soucie, c’est un peu le constat donné par Tom Wolfe dans ce livre, dont je reviendrais très certainement dans un prochain article.

Tom Wolfe base son oeuvre sur de longs romans touffus et très documentés, il passe des mois dans les endroits qui servent de décor à ses futurs romans et recueille des centaines de témoignages. Il n’a jamais caché l’influence qu’a exercé sur lui le romancier français Honoré de Balzac qui décrivait lui aussi la société de son époque. Tom Wolfe est particulièrement doué pour les descriptions et les dialogues évocateurs.

Un nouveau roman, intulé « Back To Blood », paraîtra dans les prochains mois et deux des ses oeuvres sont en cours d’adaptation :

  • Acid Test (The Electric Kool-Aid Acid Test en VO) qui devrait être réalisé par Gus Van Sant et sortir à la fin de l’année. Woody Harrelson (vu récemment dans Zombieland) et Jack Black (Tonnerre sous les tropiques, Extra-Large, King Kong ou encore Soyez sympa, rembobinez) feraient partie de l’aventure…
  • Charlotte Simmons (I Am Charlotte Simmons) est en pleine réalisation, c’est Liz Friedlander qui s’y collera, et pour l’instant le casting est top secret… Réponse en 2011.

Miss Nessie.

Pour certains c’était un journaliste un peu excentrique, pour d’autres un écrivain un peu trop excentrique, pour moi – la Gonzo Dudette – Hunter S. Thompson est bien au-dessus de tout, c’est un mythe et ce mythe a pris Autoroute de l’Enfer ou bien les Escaliers pour le Paradis, c’est selon, il y a tout juste 5 ans.

Hunter S. Thompson, mon idole

Personnalité inventive, Hunter Stockton Thompson, né le 18 juillet 1937 à Louisville, dans le Kentucky, est à l’origine d’une forme de journalisme appelée le ‘gonzo‘. Il a débuté sa carrière en tant que  journaliste sportif de la base aérienne d’Eglin à Pensacola en Floride le « Command Courrier ». Il travaille ensuite plusieurs années en Amérique du Sud pour le National Observer, puis rentre aux États-Unis à cause d’une dysenterie. Sa carrière de journaliste se pouruit au Time et au New York Herald Tribune et se poursuit quelques années plus tard aux Caraïbes où il écrit pour The National Observer.

Le journalisme « gonzo », art parmi les arts de l’écriture, se traduit essentiellement par des enquêtes ou des formulations ultra subjectives, émaillées de récits rédigés à la première personne, souvent sous l’influence de drogues. Reporter et écrivain, il a marqué les esprits grâce à une plume féroce et violente et un engagement politique exacerbé.  Il retourne peu après aux Etats-Unis où il tente de se présenter à des élections, caressant l’espoir de devenir shérif. Il échoue de peu. En 1966, il publie ‘HellsAngel‘, une virée avec ces motards qu’il considère comme les derniers héros de l’Amérique. Certains des membres sont des criminels condamnés pour meurtre ou trafic de drogue. A la suite d’un différend lié au partage des droits d’auteurs, Hunter est tabassé et envoyé à l’hôpital. C’est en devenant l’ami notoire d’Oscar Zeta Acosta,  qu’il publiera en 1972 sort ‘Las Vegas Parano‘, un récit autobiographique déjanté et subversif qui raconte les tribulations de l’auteur en quête du rêve américain à travers la prise de substances hallucinogènes. Un voyage au cours duquel destructions de chambres d’hôtels succèdent aux détournements de mineurs et à une consommation effrénée de drogue. L’adaptation de ce livre au cinéma fait connaître Thompson au grand public en dehors de ses nombreux écrits dans des journaux comme Rolling Stone (dont il fut un des éditorialistes les plus mythiques). En 1973, il suit les élections présidentielles pour Rolling Stone, d’abord lors des primaires démocrates, puis le face à face entre McGovern et Nixon. Il en tire le livre Fear and Loathing: On the Campaign Trail ’72.

Aigri, en révolte contre son pays, il n’a de cesse de fustiger le gouvernement américain et se retire, quelques années avant sa mort, dans un ranch discret près d’Aspen dans le Colorado. Il met fin à ses jours à l’aide de son arme à feu le 20 février 2005. Personnage contestataire et écorché vif, ses écrits sont caractérisés par un mélange de fiction et de réalité, le tout nimbé de formulations hallucinées.

Pour finir avec ce tribute à la mémoire de Hunter, je tenais juste à ajouter que sa mort néanmoins beaucoup inspiré et que c’est en grande partie grâce à lui, que la Little Miss Gonzo Dudette qui se tient (enfin, se tient c’est vite dit) devant vous, si j’ai crée ce blog et si je continue à bosser dur pour devenir, un beau jour, THE Gonzo Dudette. RIP Hunter…

Miss Nessie.


Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 89,204 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

2011-04-18 21.09.34

2011-04-18 21.05.53

2011-04-18 21.05.20

2011-04-18 21.04.30

2011-04-18 21.04.14

2011-04-18 21.01.40

Plus de photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés