Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘Mike Patton

Pour ceux qui n’auraient pas suivi ce qui se passe ailleurs que dans le monde merveilleux et sacrément Gonzo de Nessieland, nous sommes au mois de Décembre. Et qui dit décembre, dit Noël… Ouais je sais, ça craint!! :-s

Merry F**ing Christmas

Toujours est-il que nous avons eu une très bonne idée d’organiser sur un des blogs anglophones de Miss Nessie, Insane In The Brain que vous pouvez trouver ici, un calendrier de l’Avent bien particulier… plus précisément un Jukebox de l’Avent où l’on fait découvrir ou redécouvrir des titres et/ou des groupes qui ont marqué mon année 2010. Bien sur, vos suggestions sont les bienvenues via notre email nessieland-paris@orange.fr ou alors sur notre MySpace ainsi que ma page twitter avec le hashtag #Nessieland.

Voilà une petite récap’ de la semaine du 1er au 6 décembre (le 7 sera intégré dans le volume 2 😉 )

 

Mercredi 1er, la chanson du jour était « Mutilated Lips » de Ween, combo américain que j’ai découvert en septembre dernier et donc je suis devenue archi fan. Elle caractérisait bien mon humeur du moment et c’est pour cela que je l’ai choisie…

 

Jeudi 2 (soit 7 mois jour pour jours avant le V-Day 22), je vous proposais « Atlas Face« , une petite bombinette signée Umläut (le side-project du saxophoniste de Mr Bungle, Clinton « Bär » McKinnon) et sortie en 2009. L’une des sépcificités de ce titre, c’est que l’on retrouve au chant un certain Mike Patton (chanteur de feu-Mr Bungle) et que cette chanson s’appelle en réalité Australia Day… Raaaah l’Australie! Autre découverte de l’année donc grâce au réseau très étendu des fans du crooner barge californien.

 

Vendredi 3, c’était autour d’une tuerie que j’ai découvert tout récemment en écoutant la radio, Louder Than Ever du groupe Cold War Kids. Ce titre est le 1er single de leur album, Mine Is Yours, dont sa sortie en France est prévue pour le 24 Janvier et que j’espère pouvoir chroniquer d’ici là. Faites vous plaisir avec un peu d’indie pop tout bon tout dansant…

 

Samedi 4, c’était encore un nouveau single qui était proposé : celui de la londonienne Adele, qui nous revient en force avec « Rolling In The Deep« . On retrouvera cette charmante chanson sur son album « 21 » (suite logique de son 1er effort, « 19« ) qui sortira le même jour que Mine Is Yours des Cold War Kids, à savoir le 24 janvier et cet album sera aussi chroniqué dans Nessieland si tout se passe bien.

 

Dimanche 5, c’est encore une fois une nouveauté qui est proposée. In Person est en effet le single du 7e opus d’Helmet qui s’appelle Seeing Eye Dog sauf que cet album est déjà sorti (depuis septembre dans toutes les bonnes crèmeries) et chroniqué dans Nessieland. C’est juste qu’ils joueront le 10 décembre (autrement dit, ce vendredi) à l’Elysée-Montmartre à Paris et un peu partout en France et en Belgique dans les jours qui suivent et que la 1ère partie sera assurée par les Admiral’s Arms (très bon groupe par ailleurs!!).

 

Enfin lundi 6, on vous offrait un peu de douceur grâce à ce groupe qui aura aussi énormément marqué mon année musicale 2010 avec Sleigh Bells. Qui l’eût cru que ce duo noise pop teinté d’électro et de grosses guitares saturées serait le side-project d’un des membres de Poison The Well (connu pour ne pas faire dans la dentelle). En tout cas, je les ai découvert à la radio et depuis je suis aussi devenue archi méga fan. Leur 1er méfait s’appelle Treats, il est sorti chez N.E.E.T. Records (le label de MIA) et est dispo depuis Juin dernier…

 

Et comme en plus je suis gentille, je vous envoie le lien pour l’excellent blog de ma collègue Queen Mafalda qui a repris le concept du jukebox de l’Avent (et que je remercie au passage).

Prochaine récap’, mercredi prochain (le 15 décembre donc) 😉

 

Miss Nessie

Aujourd’hui, les fans de Faith No More du monde entier (moi incluse) célèbre en ce 3 juin 2010, les 18 ans d’un des albums mythiques des années 1990, à savoir « Angel Dust« !! Sorti donc, le 3 juin 1992 dans toutes les bonnes crèmeries , cet album a aussi celui qui a été le plus vendu par le groupe, mais ça ce n’est qu’un détail!!

Angel Dust

Angel Dust, 18 ans et toujours aussi efficace!!

Ce n’est pas trop dans les habitudes de Nessieland de célébrer les albums… mais cet album, tout comme le groupe qui l’a conçu, est si spécial et si cher à mon petit « corazon » de jeune metalleuse, passionnée de musique et surtout d’apprentie journaliste gonzo, que cela aurait été un crime si je n’en parlais pas!!

Alors, Angel Dust c’est une pléthore de chansons cultes comme Caffeine, Midlife Crisis ou encore la reprise des Commodores Easy, des clips incroyables comme A Small Victory ou Everything’s Ruined et c’est aussi la combinaison parfaite des genres comme on peut en trouver dans Land Of Sunshine, Be Agressive ou encore dans Jizzlobber!! C’est donc dans une optique typiquement expérimentale que Angel Dust fut conçu durant l’année 1991 et devait s’appeler Crack Hitler (du titre de la 11ème piste de l’album) mais bon, comme vous devez vous en douter, la maison de disques a préféré un titre qui serait moins polémique et ils (le groupe) ont donc optés pour Angel Dust (trad.: poussière d’ange, qui est aussi un dérivatif du LSD).

La tracklist est la suivante:

  1. Land of Sunshine
  2. Caffeine
  3. Midlife Crisis
  4. RV
  5. Smaller and Smaller
  6. Everything’s Ruined
  7. Malpractice
  8. Kindergarten
  9. Be Aggressive
  10. A Small Victory
  11. Crack Hitler
  12. Jizzlobber
  13. Midnight Cowboy
  14. Easy (disponible sur les éditions brésiliennes, japonaises, australiennes et britanniques avant sa réédition definitives quelques années plus tard)
  15. As the Worm Turns (uniquement sur l’édition japonaise)

L’album Angel Dust est aussi celui qui a le plus marqué les esprits dans les coeurs de bon nombre d’artistes tels que Ville Valo (de HIM), les membres d’Incubus et en particulier le chanteur Brandon Boyd (dont la parenté vocale est impressionnante notamment sur les 3 premiers albums avec le groupe, c’est un peu son équivalent à la fin des 90s), The Dillinger Escape Plan (énormes fans de FNM et ont d’ailleurs collaborés avec Mike Patton en 2002 sur l’EP Irony Is A Dead Scene), Henry Rollins (qui est aussi un pote du groupe) et aussi toute la clique des groupes de néo-métal des années 2000 tels que KoRn, Limp Bizkit, Staind, Drowning Pool, Godsmack et d’autres que je ne saurais vous citer tellement c’est honteux!!

Malgré mon goût très prononcé pour le journalisme gonzo et ma mélomanie ultra-contagieuse, je me dois d’être un minimum honnête en vous disant que de Angel Dust, ceux qui en parle le mieux, ce sont les trentenaires (ou alors les « thirty-something » si bien annoncés sur la chanson cultissime Midlife Crisis) et nos amis de la Faith No More French Community ont été particulièrement inspirés par ladite galette. Alors oui, c’était des ados à l’époque, des kids de la même trempe que moi, si ce n’était pas pire et du coup, Angel Dust et la grosse tournée qui a suivi juste après resonnent en eux comme une belle fiesta madchesterienne sans les dommages collatéraux qui ont suivis (après moi, je dis ça, je dis rien 😉 )

Par exemple, Nina (une amie australienne qui est aussi fan de FNM que moi, si fan qu’elle ira les voir cet été en Europe, comme moi d’ailleurs) nous raconte que Angel Dust pour elle représente beaucoup plus qu’un simple album, « c’est le début de mon adolescence et aussi le début de ma vie. C’est d’ailleurs pour cette raison que je me suis faite tatouer 18 ans plus tard ‘Land Of Sunshine’ sur le bras« .

Pour Karine, qui est « vraiment devenue fan de Faith No More avec Angel Dust« , cet album est tout simplement « un must » parce que c’est « un album unique en son genre« .  Hahaha rien que ça, mais il faut reconnaître qu’elle a de sacrés bons arguments: « Le chant s’est vraiment étoffé, Patton [Mike de son prénom, 41 ans et chanteur charismatique du groupe] passe avec aisance du crooner au cri d’écorché vif. […] Rares sont les chanteurs capables de transposer le jeu d’acteur au chant, dans RV on peut parfaitement visualiser grâce à l’interprétation et aux paroles mêlant humour et désespoir, le gars loser, ringard et dépressif décrit dans la chanson. Mention très spéciale à Midnight Cowboy, cette version instrumentale m’émeut toujours aux larmes même après toutes ces années à l’écouter. L’analyse fine et critique de certains aspects de notre société dans les textes (Land of Sunshine , Midlife Crisis, Everything’s ruined…) [Dans Be Agressive aussi, c’est hyper suggestif comme chanson mais tellement entraînante, oops, là c’est moi!!], le mélange des genres et des ambiances, font de cet album une œuvre vraiment à part alliant subtilité, émotion et gros son. » Quand je vous ai dit qu’elle avait de très bons arguments…

Et les hommes dans tout ça, ils sont là, ne vous inquiétez pas!! Antoine, gros fan de FNM depuis de bien nombreuses années nous a expliqué aussi que Angel Dust est l’album « le plus « homogène » de Faith No More, celui qui a le plus de « personnalité », en quelque sorte » et aussi qu’il « n’a pas vieilli du tout. Côté tournée, celle qui a suivi « Angel Dust » est celle que je regrette le plus d’avoir raté. De ce que j’ai pu voir en vidéo, les concerts de 92/93 étaient incroyablement intenses. Comme l’album, en fait. »

Enfin quelqu’un qui me comprend (pouffe de rire) mais il y en avait des kids qui étaient bel et bien là lors du Angel Dust Tour de 92/93 et qui y ont pris un pied pas croyable comme son ami Stevens (qui fut dans le milieu 1990 le responsable du fan club français du groupe, « Just A Fan », qui a rassemblé pas mal de beau monde comme par exemple Thomas Vanderberghe (célèbre chroniqueur, critique rock et puis aussi comédien) et plein d’autres. Pour lui, cette tournée était particulière. Voici son récit:

« Dire que j’attendais cet album avec impatience relève de l’euphémisme. Après avoir écouté 3998 fois The Real Thing [son prédécesseur sorti le 3 juillet 1989 en Europe (tiens tiens) et qui a propulsé la bande de Frisco aux sommet et plus particulièrement ici en France],  poussé mon padré dans ses derniers retranchements pour m’acheter une chaîne hi-fi digne de ce nom pour introduire ma K7 de FNM et en profiter pleinement, usé cette même K7 jusqu’à ne plus voir les titres et le nom du groupe imprimés dessus, veillé jusqu’à tard le soir afin de choper l’émission boulv’hard and heavy sur M6 tous les mardi soir, le doigt appuyé sur la touche REC et dépenser une somme folle pour l’un des premiers bootlegs de FNM en double vinyl « pay to hell » , me voici enfin dans les rayons de la fnac ce 9 juin 1992, à la recherche du nouveau FNM.L’album sort en France avec un CD 2 titres (pochette noire avec seulement pour titre FNM). Le temps de prendre la K7, le cd & le vinyl, et de soutirer au vendeur tout le reste (affiche publicitaire, stickers…), je m’enfuis chez moi pour me délecter de cette nouvelle livraison. Sur le chemin, je défais le CD pour feuilleter le livret, superbe ! J’adore la pochette et le titre de l’album que je trouve déjà culte. La photo de l’abattoir me plait et me fait sourire. La photo du groupe est géniale. Me voici devant ma fameuse chaîne hi-fi, j’introduis le CD…..Et là, le choc…Patton ne s’est pas fait greffer une paire, mais dix paires de couilles, je ne reconnais plus sa voix ! Méconnaissable ! Un ogre chante à sa place…Cela me fait peur et décide de passer en revue tous les titres de l’album pour vérifier. Rien à faire, le monsieur est passé à autre chose. Exit la voix de woodpecker de The Real Thing, Patton a décidé de suivre une autre voie, celle de la provoc ‘ et limite de l’expérimentale, entre autre.Je m’arrête là mais sachez, pour les plus jeunes, qu’à l’époque, internet n’existait pas et que la sortie de nouveaux albums pouvaient nous réserver bien des surprises. Angel Dust fut pour moi, je dois l’admettre, une véritable torture à la première écoute. J’avais 18 ans et mon héros poussait des cris de cochons sur le nouvel album du groupe qui me faisait rêver !! Un véritable choc et une porte ouverte sur un nouvel univers. Parce que cet album a redéfinit mon paysage musical à jamais et m’a procuré un plaisir durable. Aujourd’hui, je peux me permettre de dire que j’aime un à un tous les titres de ce skeud. Everything’s Ruined & A Small Victory pour leur côté pop metal subtile (là y’a que moi qui me comprend !), Jizzlobber pour la violence du propos et de l’exécution, Caffeine pour la montée en puissance, Malpractice pour cette pause en plein milieu du titre, intense d’émotion, etc, etc, etc….…..ANGEL DUST ? Mon expérience musicale ultime…Définitive ! ». Et on ne peut définitivement pas être plus explicite… mais je le comprends tout à fait, vous le verrez un peu plus tard!!

D’autres kids y étaient et y ont pris un pied énorme comme Lord Bitos qui a fait la même remarque que notre ami Antoine « C’est dingue comme ça a pas vieilli. Pour avoir vu la tournée de 92-93, j’ai vraiment un faible pour les versions du second coming, surtout aux chants où Patton est de plus en plus énorme. Après, Jim Martin [guitariste à la chevelure monstre et au look hyper funky pour l’époque, mais qui fut viré juste après la tournée en 1993, peu de temps avant d’enregistrer leur successeur, King For A Day, Fool For A Lifetime, ndlr] me manque un peu, même si Hudson [l’adorable Jon Hudson, guitariste du groupe depuis 1996 et qui a d’ailleurs beaucoup participé à l’élaboration du dernier album studio de FNM, Album of The Year, sorti en1997] se débrouille sacrément bien. »

Eh oui, 18 ans et pas une ride, c’est exactement ce qu’en pense un autre kid de l’époque qui avait également 18 ans à l’époque de la sortie de l’album. « Je connaissais FNM de nom seulement et avait entendu Epic, dixit Bertrand. Premier contact avec Angel Dust lors du concert de Guns N’Roses en 92. Première partie assurée par Soundgarden [non je ne ferais pas de cris de…, rooh et puis zut « Chriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiss »!!] puis FNM. Et là, GROSSE CLAQUE dans la gueule. Mes amis et moi n’avions jamais entendu quelque chose de semblable, énérgie, aggressivité, grosse identité. Coup de foudre immédiat pour le groupe en live et cet album complexe où se mélangeait des tas d’influences. Ca restait du métal mais avec une utilisation intelligente du clavier et des samples (celui des beastie boys par exemple) [Et des goûts de luxe, en plus :-p]. A la sortie du concert, mes potes et moi ne parlions pas de GN’R mais de FNM… ».

Un album comme Angel Dust, c’est comme… Attendez, moi? Euh vous voulez mon avis? Bon bah si vous y tenez…

« J’ai découvert Faith No More via Nulle Part Ailleurs, émission télé mythique mais malheureusement défunte dont mes jeunes parents étaient méga-fans et en particulier mon père, ancien fan de hard rock et de heavy metal emptyvisienne (attention, jeu de mots!!). Mais je suis tombée littéralement amoureuse de cet album vers 13-14 ans. C’était mon « copain » de l’époque qui en écoutait beaucoup et du coup, on passait nos journées à headbanger sur Smaller And Smaller, Caffeine, Malpractice ou encore à faire les tarés sur Be Agressive et A Small Victory. Bon, je me suis très vite séparée du jeune homme en question mais il m’a donné cet album en souvenir pour mon anniversaire. Je me suis mise à en écouter de plus en plus et après quelques mois et puis aussi quelques années,  je suis devenue ultra fan de FNM mais aussi d’autres groupes parallèles à Faith No More. Mais c’est vrai que j’ai découvert FNM grâce à Angel Dust et que ma vie a toujours été liée à ce groupe. A bientôt 21 ans, je suis plus qu’honorée d’être une FNMeuse malgré ma petite bouille de gamine. »

Et c’est avec plaisir que je vous offre quelques vidéos du groupes!!!

(Caffeine, live @ MTV, 1992)

(Midlife Crisis, vidéo clip)

(A Small Victory, vidéo clip)

(Smaller And Smaller, ma préférée de l’album)

(Everything’s Ruined, vidéo clip et un sacré clip aussi hahaha)

(Et une dernière, Midnight Cowboy, live @ Rock en Seine en 2009, parce qu’elle est magnifique)

Miss Nessie

ps: Gros remerciements à mes amis FNMers partout dans le monde, à toute la clique de la FNM French Community et plus particulièrement Nina, Karine, Lord, Antoine, Stevens et Bertrand qui ont acceptés de nous livrer leurs témoignages et puis aussi aux membres du groupe Faith No More pour avoir sorti une bombe pareille il y a 18 ans (vous excuserez mon manque d’objectivité mais n’allez pas croire que je suis une groupie, je suis bien trop sous qualifiée pour ça et puis en plus, un Gonzo Tribute c’est comme ça que ça se fait).

pps: Et puis pour ceux que ça intéresseraient d’aller voir ce que ça donne en live, ils seront de passage dans pas mal de festival à travers l’Europe en juillet, plus d’infos sur fnm.com .

Il y a ces groupes qui se sont fait catalogués tellement de fois qu’ils finissent par devenir leur propre caricature (je fais surtout référence à 95% des groupes « punk-screamo-rock à roulettes » et à ceux dit de « néo-metal » – mais si Limp Bizkit, Korn, Linkin Park, Deftones, Coal Chamber et compagnie, les daubes qu‘on entendait pendant les 00s, quoi) et ça c’est moche. Et puis il y a d’autres groupes qui ne sont tout simplement pas catalogables mais néanmoins excellents (bien sûr, ce sont des groupes qui roxxent à mort mais qui ne passent en France que tous les 3 ans mais bon, on les aime quand même).

Option Paralysis

Le dernier bébé des Dillinger Escape Plan, dans les bacs depuis le 23 mars 2010

Sur ce point là, on peut s’estimer heureux que The Dillinger Escape Plan passent quand même un peu plus souvent en France et c’est vrai que c’est compliqué de leur mettre des étiquettes vu que leur musique est aussi barrée que mélodique. Intéressant, me dites-vous, oui c’est vrai mais là, je n’ai fait que fait que l’introduction. Attendez un peu mon développement..

Trois ans – raaaah déjà trois ans – après leur dernier album, l‘explosif et très réussi « Ire Works » (qui était un jeu de mots entre fireworks [trad: feux d‘artifice] et le mot ire [dérivé du vieil anglais pour désigner la colère]), le combo du New Jersey a décidé de nous concocter une nouvelle tuerie. Entre temps, leur batteur Gil Sharone est retourné auprès de ses Stolen Babies et il a donc fallu chercher un nouveau frappeur qu’ils ont fini par trouver en la jeune personne de Billy Rymer (à peine 25 piges et déjà très surprenant sur scène, j’ai en mémoire un très bon gig à La Maroquinerie en février dernier). Ils rentrent donc en studio à la fin de l’été 2009 puis commencent à dévoiler petit à petit via YouTube les secrets de ce qui deviendra « Option Paralysis » [ndlr: notons que le chanteur Greg Puciato l‘avait déjà fait fin 2008 pour son side-project Spylacopa, réunissant entre autre John Malacchia de Candiria et la belle Julie Christmas de Made Out Of Babies].

En grande fan du groupe depuis 2003 et la sortie, un an auparavant, du EP « Irony Is A Dead Scene » avec Mike Patton (le seul et unique), je ne pensais pas qu’on ne pourrait faire mieux que « Ire Works » ou encore « Miss Machine », sorti en 2004 et qui a plus ou moins « révélé »le groupes aux metalheads européens, et puis le 23 mars dernier, je me suis rendue compte qu‘impossible n‘était manifestement pas Dillinger. Le 23 mars, c’est le jour de la sortie digitale de l’album et dire que c’est une réussite serait presque un euphémisme. Et bien que leur tout dernier bébé est relativement court (10 chansons pour une durée n’excédant même pas les 42 minutes) mais bon, comme on dit dans ma famille, « il faut toujours se méfier des petits nerveux, c’est eux qui nous réservent les plus grosses surprises ». L’histoire ne nous dit pas si elles sont bonnes ou mauvaises mais dans le cas de DEP, c’est de très bonne augure.

L’album commence donc par le single, Farewell, Mona Lisa (dévoilé aux fans le 1er janvier 2010, tu parles d’une bonne année *gros LOL*) où cascades de riffs, session rythmique et bien entendu la voix de Greg Puciato (entre cris puissants et chants mélodieux, véritable caractéristique du vocaliste bodybuildé) se suivent mais ne se ressemblent en rien. Si même les initiés ont appréciés, les puristes en ont aussi eu pour leur compte. Le temps mort n’existe pas ou alors très peu dans un skeud des p’tits mectons du New Jersey: les titres Good Neighbor, Crystal Morning et Endless Ending en sont de parfaits exemples. À la fois fourre-tout et efficaces, ce sont aussi les chansons les plus hardcore de l’album. Autre énorme tuerie: Gold Teeth On A Bum, qui est pour moi LA tuerie (avec Farewell, Mona Lisa et aussi Room Full Of Eyes) qui en fera mosher plus d’un en concert, et les moshpits, ça me connait!!

La grosse surprise pour moi vient de la chanson Widower, parce que c’est un titre qui va crescendo, un peu à la Mars Volta ou encore Mr Bungle en son temps. Tout calme au début avec le piano et les chuchotements de Puciato mais très vite ça part dans un espèce de délire jazzy à la Mouth Of Ghosts avant de devenir un sacré foutoir comme on les aime. Les trois chansons suivantes (Room Full Of Eyes, Chinese Whispers et I Wouldn’t If You Didn’t qui serait l‘équivalent de ce que fut Black Bubblegum mais en mieux) seront à peu près dans la même veine, dans la continuité de ce qu’ils ont fait dans « Ire Works ». Dernière chanson et de loin, celle que je préfère avec Farewell, c’est le trippant Parasitic Twins qui change un peu du Dillinger habituel mais qui est géniale parce que l’harmonie musicale y est à son paroxysme et que sans foutoir, c’est aussi très bon. Quant à la batterie et au solo de guitare de la fin, nickel chrome comme dirait mes profs!!!

En un mot comme en mille, ce nouveau Dillinger Escape Plan, vous l’aurez compris, m’a littéralement conquise. Un bon skeud metal comme je les aime et plutôt deux fois qu’une!!! Donc, en gros si vos oreilles sont suffisament sensible pour écouter une sacrée galette hardcore-jazz-metal-alternatif – enfin, je crois – alors ruez vous chez tout bon disquaire qui se respecte pour vous procurer ce petit bijou…

Au fait, pour les chanceux qui iront au Hellfest, faites leur coucou le 20 juin à Clisson et saluez les de la part de Nessieland!!! Au pire, j’attendrais septembre pour les revoir à Paris 😉

Miss Nessie

La première chose que je me suis dite lorsque j’ai lu sur Twitter que Faith No More — qui viennent d’achever leur tournée en Océanie (Australie + Nouvelle Zélande) — allaient faire leur show de Melbourne (le 26 février dernier) en streaming sur Chatroulette, ça devait être quelque chose comme  « Non mais c’est quoi ce bean’s!!!« . C’est vrai quoi, les streamings je veux bien, mais Chatroulette !!

FNM Chatroulette

FNM en direct de Chatroulette

Et puis d’abord, c’est quoi Chatroulette ? Chatroulette est présenté comme un nouveau service de messagerie instantanée par visiophonie.  En gros, c’est comme MSN avec un webcam sauf que tu parles avec des inconnus, une sorte de roulette russe si vous voulez… Seulement, il y a un hic – et Mike Patton, qui est devenu super rapidement un aficionado, l’aura bien compris – on y trouve pas mal de vicelards qui feraient n’importe quoi pour un bout de nichon, des geeks avides de nouveautés ou encore par çi par là, des gens comme vous, comme moi, comme les autres en fait.

Qu’à cela ne tienne, nos San Franciscains préférés ont donc décidés de diffuser le live sur Chatroulette et des sessions ont été diffusée entre deux chansons. Le groupe s’est amusé à saluer les Chatrouletters – parmi eux « un pépé qui jouait de la gratte, deux mecs en pleine branlette et une autre qui faisait mumuse avec son tralala » ou encore « des jolies jeunes filles et des mecs à moitié nus » [d’après des tweets lancés à chaud par des fans qui étaient au concert]. Bill Gould, fondateur et bassiste du combo – a même pris la caméra pour filmer, pour citer Charly & Lulu, « un public en folie ».

Espérons que Faith No More récidivera lors de leur mini-tournée étatsunienne (San Francisco les 12, 13 et 14 avril puis le Coachella Festival le 17) puis un tour à New York (le 5 juillet) avant de revenir en Europe (le 8 juillet au Alive Festival à Lisbonne, le 9 au Sonisphere à Getafe (banlieue proche de Madrid), le 10 au BBK Festival à Bilbao, le 15 au Dour Festival en Belgique et le 16 au Gurtenfestival à Berne en Suisse). D’autres dates doivent être incessament sous peu révélées en croisant bien fort les doigts pour que Paris s’ajoute à leur liste… 😉

Miss Nessie

PS : Article explicatif en anglais ici 🙂


Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 89,204 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

2011-04-18 21.09.34

2011-04-18 21.05.53

2011-04-18 21.05.20

2011-04-18 21.04.30

2011-04-18 21.04.14

2011-04-18 21.01.40

Plus de photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés