Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘Max Cavalera

Jeudi 18 novembre dernier eut lieu à l’Elysée-Montmartre un concert que beaucoup de metalheads n’auraient raté pour rien au monde, à savoir le concert des américano-brésiliens de Soulfly. Bah oui, un concert avec Max Cavalera, ce n’est pas un concert qu’on risque de rater même si ça tombe une veille de partiels (non, je ne me sens absolument pas visée). Quoi qu’il en soit, cette date était très attendue par les fans du groupe d’autant plus que leur dernier album, l’excellent Omen, est déjà sorti depuis quelques mois déjà (et qu’on a pu chroniquer ici même pour Nessieland). Résumé d’une soirée placée sous le signe auriverde…

Soulfly
Soufly en concert

La première partie était assurée par un groupe, originaire de Phoenix (où réside o senhor Cavalera avec sa charmante petite famille), répondant au nom de Incite. Pour être totalement honnête, je les connaissais déjà vu que je les ai connus sur MySpace (eh oui, ça existe encore, même que c’est mieux que Fessebouque) et je savais que ce groupe serait connu par beaucoup de thrashers parce que le chnateur n’est autre que Ritchie Cavalera, le beau fils de Max. Venus presque en opportunistes pour promouvoir leur premier méfait, The Slaughter, le combo a plutôt tenté tant bien que mal de chauffer l’Elysée-Montmartre, plus qu’impatiente de mosher sur du Soulfly. On ne pourra jamais leur reprocher leur brutalité mais on peut bien les reprocher un manque d’originalité parce que, hélas, il ne suffit pas de s’appeler Cavalera pour faire du bon son et être crédible en tant qu’artiste. Les riffs ont comme un goût de déjà entendu, les autres membres du groupe étaient trop cloués sur place et quant à Ritchie, ma foi, à force de trop vouloir faire comme papa, il finit par ressembler à une mauvaise caricature de Phil Anselmo et ça c’est pas cool !! La fin du set (surtout les 3 derniers titres) étaient plus sympas à entendre. Allez courage, avec un peu de travail et beaucoup d’originalité, vous arriverez à faire aussi bien que DevilDriver ou Lamb Of God

Incite
Incite
Ritchie Cavalera
Ritchie Cavalera

Il est pas loin de 20h45 quand Max Cavalera et toute sa clique débarque sur scène et enchaîner sans chipoter sur Blood Fire War Hate repris en chœur par la foule puis par Prophecy, l’anthologique Back To The Primitive, Seek ‘n’ Strike et ma préférée Babylon , qui m’a permis de me rendre compte que c’est toujours un plaisir d’aller dans un concert où on peut croiser du jeune, du moins jeune, du tatoué, du percé et parfois même des cadres sup en costard. Eh oui, croyez-moi ça existe !! Alors évidement, on a aussi eu droit à de très beaux moshpits et à des petits moments de folie comme on les aime dans les concerts métal. On a aussi droit à de très beaux classiques de genre Roots Bloody Roots, Refuse Resist, enfin les bons vieux Sepultura quoi mais aussi Bloodbath & Beyond, Frontline ou encore un Jumpdafuckup tout bonnement monstrueux en fin de set. Notons aussi que Rise Of The Fallen a été joué et que c’est plutôt pas mal… même sans la présence de Greg Puciato des Dillinger Escape Plan.

Le grand Max Cavalera
Le grand Max Cavalera
Soulfly

Seul souci, les vigiles !! De ma vie de moshpitteuse professionnelle, je n’ai jamais vu des gros connards aussi insultants, hautains et irrespectueux envers les fans, comme ce fan qui s’est fait tabasser par des vigiles alors que le bassiste était tout simplement en train de le saluer sans parler de l’autre qui insultait les gens et refusaient que ces derniers posent leurs sacs sur les côtés. Instaurer un minimum de sécurité, c’est un truc qui est compréhensible, mais les traiter comme des sous-merdes, je ne suis pas d’accord !! Hormis ce détail plus que pénible, la soirée a quand même été bonne et puis une fois de plus, Max Cavalera a tout déchiré et ses acolytes peuvent effectivement être fiers d’avoir produit un très bon show. Vivement le prochain 🙂

Setlist :

  • Blood Fire War Hate
  • Prophecy
  • Back To The Primitive
  • Seek ‘n’ Strike
  • Babylon
  • Kingdom
  • Refuse/Resist (Sepultura cover)
  • Bloodbath & Beyond
  • L.O.T.M.
  • Porrada
  • Bumba
  • Troops Of Doom (Sepultura cover)
  • Frontlines
  • Arise / Dead Embryonic Cells (Sepultura cover)
  • Rise Of The Fallen

Encore:

  • Roots Bloody Roots (Sepultura cover)
  • Jumpdafuckup / Eye For An Eye

ps: Désolée pour la mauvaise qualité des photos mais on est en attente d’un bridge tout beau tout mignon pour pouvoir prendre des supers clichés des concerts à venir cette année et c’est vrai qu’il y en a une pelle!! 😉

NB: Cet article a été rédigé initialement fin juin mais n’a pu être publié qu’aujourd’hui pour cause de PC défaillant. Toutes mes excuses…

 
Omen

"Omen" de Soulfly

 

Soulfly … aaaah Soulfly!!! Que de bons souvenirs!! Le concert énorme à Paris en 2005, la séance de décicace qui l’a précédée aux Champs Elysées (mais pourquoi plus personne n’en fait?), mes 1ers moshpits d’adolescentes… toute une époque!!

Mais les choses ont changé sen 5 ans, Max & Iggor Cavalera se sont rabibochés, la Cavalera Conspiracy a fait son apparition en grande pompe en 2008, Incite (groupe du fils de Max, Richie C.) a repris le flambeau du death metal américano-brasileiro depuis la fin (officieuse) de Sepultura et puis surtout, Soulfly a peu à peu laissé son côté reggae/roots pour le son brutal et méchant. J’avoue avoir été sceptique en lisant quelques interviews mais mes craintes se sont vite discipées lors de la sortie du « single » Rise Of The Fallen, en featuring avec Greg Puciato de The Dillinger Escape Plan.

Parce qu’ici à Nessieland, on aime bien le métal et que généralement, on le lui rend bien, j’ai décidé de m’intéresser à Omen, le dernier bijou de Soulfly, sorti chez Roadrunner Records et dispo dans toutes les bonnes crêmeries depuis fin mai… et le moindre qu’on puisse dire, c’est que cet album est radicalement différents des précédents opus.

Et on le ressent dès les premières doubles pédales folles que l’on doit à Bloodbath & Beyond, titre qui a le mérite d’être à la fois très catchy et très efficace. Ce qui nous met déjà dans l’ambiance. Il parait que la qualité d’un album se joue sur les 3 premiers titres et les 2 derniers, j’ai oublié qui a dit ça, mais dans ce cas précis, c’est entièrement vrai. Vous pouvez déduire donc que Rise Of The Fallen (qui est une tuerie) et Great Depression, qui est très thrash métal sont deux belles réussites. Néanmoins, j’ai reconnu dans Great Depression des petites références à la discographie du père Cavalera, serait-ce fortuit?

D’autres titres comme Jeffrey Dahmer, Vulture Culture, Mega Doom ou encore Counter Sabotage marquent le tournant radicalement thrash death pris par le combo de Phoenix, Arizona. Jeffrey Dahmer ou comment Max raconte l’histoire vraie d’un psychopathe cannibale sans tomber dans les clichés (style Cradle Of Filth ou autres groupes de Black Metal, foireux ou non d’ailleurs) alors dit comme ça, ça doit vous faire ni chaud ni froid mais c’est à mon sens une des chansons les plus réussies de l’album avec Off With Their Heads et Soulfly VII, trop rares titres à avoir gardés l’esprit originel de Soulfly à mon goût.

Et puis il y a celles qui m’ont fait « l’effet soufflé », on croit qu’on est tombé sur un dragon et on se rend compte qu’en fait c’était une gerbille!! Comme pour Lethal Injection, qui est de loin la moins réussie de l’album et puis aussi Kingdom. Alors Kingdom, c’est pas que c’est mauvais mais c’est juste que ça ressemble à du sous-Cavalera Conspiracy. Et c’était pas faute d’y avoir fait beaucoup d’efforts pour pas que ça se remarque : la voix de Max y est toujours aussi puissante et Marc Rizzo y fait de très bons riffs, jusque là et en plus, il y a moyen de faire de sacrés moshpits dessus mais au final, on en ressort un peu déçu. Effet soufflé, donc!!

Mais bon, dans l’ensemble, j’ai quand même été agréablement surprise par ce nouvel album de Soulfly et je trouve que ce Omen est une bonne galette et qu’il faut la déguster avec modération…

Note: 7,5/10 (oui, désormais les notes sont sur 10)

  • Sortie: 31 mai 2010 chez Roadrunner // 11 titres (durée; 40′ 38 »)
  • Préférées: Rise Of The Fallen, Jeffrey Dahmer, Off With Their Heads

 

Miss Nessie


Calendrier

octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 91 624 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés