Nessieland : le blog

Posts Tagged ‘elysée montmartre

Jeudi 18 novembre dernier eut lieu à l’Elysée-Montmartre un concert que beaucoup de metalheads n’auraient raté pour rien au monde, à savoir le concert des américano-brésiliens de Soulfly. Bah oui, un concert avec Max Cavalera, ce n’est pas un concert qu’on risque de rater même si ça tombe une veille de partiels (non, je ne me sens absolument pas visée). Quoi qu’il en soit, cette date était très attendue par les fans du groupe d’autant plus que leur dernier album, l’excellent Omen, est déjà sorti depuis quelques mois déjà (et qu’on a pu chroniquer ici même pour Nessieland). Résumé d’une soirée placée sous le signe auriverde…

Soulfly
Soufly en concert

La première partie était assurée par un groupe, originaire de Phoenix (où réside o senhor Cavalera avec sa charmante petite famille), répondant au nom de Incite. Pour être totalement honnête, je les connaissais déjà vu que je les ai connus sur MySpace (eh oui, ça existe encore, même que c’est mieux que Fessebouque) et je savais que ce groupe serait connu par beaucoup de thrashers parce que le chnateur n’est autre que Ritchie Cavalera, le beau fils de Max. Venus presque en opportunistes pour promouvoir leur premier méfait, The Slaughter, le combo a plutôt tenté tant bien que mal de chauffer l’Elysée-Montmartre, plus qu’impatiente de mosher sur du Soulfly. On ne pourra jamais leur reprocher leur brutalité mais on peut bien les reprocher un manque d’originalité parce que, hélas, il ne suffit pas de s’appeler Cavalera pour faire du bon son et être crédible en tant qu’artiste. Les riffs ont comme un goût de déjà entendu, les autres membres du groupe étaient trop cloués sur place et quant à Ritchie, ma foi, à force de trop vouloir faire comme papa, il finit par ressembler à une mauvaise caricature de Phil Anselmo et ça c’est pas cool !! La fin du set (surtout les 3 derniers titres) étaient plus sympas à entendre. Allez courage, avec un peu de travail et beaucoup d’originalité, vous arriverez à faire aussi bien que DevilDriver ou Lamb Of God

Incite
Incite
Ritchie Cavalera
Ritchie Cavalera

Il est pas loin de 20h45 quand Max Cavalera et toute sa clique débarque sur scène et enchaîner sans chipoter sur Blood Fire War Hate repris en chœur par la foule puis par Prophecy, l’anthologique Back To The Primitive, Seek ‘n’ Strike et ma préférée Babylon , qui m’a permis de me rendre compte que c’est toujours un plaisir d’aller dans un concert où on peut croiser du jeune, du moins jeune, du tatoué, du percé et parfois même des cadres sup en costard. Eh oui, croyez-moi ça existe !! Alors évidement, on a aussi eu droit à de très beaux moshpits et à des petits moments de folie comme on les aime dans les concerts métal. On a aussi droit à de très beaux classiques de genre Roots Bloody Roots, Refuse Resist, enfin les bons vieux Sepultura quoi mais aussi Bloodbath & Beyond, Frontline ou encore un Jumpdafuckup tout bonnement monstrueux en fin de set. Notons aussi que Rise Of The Fallen a été joué et que c’est plutôt pas mal… même sans la présence de Greg Puciato des Dillinger Escape Plan.

Le grand Max Cavalera
Le grand Max Cavalera
Soulfly

Seul souci, les vigiles !! De ma vie de moshpitteuse professionnelle, je n’ai jamais vu des gros connards aussi insultants, hautains et irrespectueux envers les fans, comme ce fan qui s’est fait tabasser par des vigiles alors que le bassiste était tout simplement en train de le saluer sans parler de l’autre qui insultait les gens et refusaient que ces derniers posent leurs sacs sur les côtés. Instaurer un minimum de sécurité, c’est un truc qui est compréhensible, mais les traiter comme des sous-merdes, je ne suis pas d’accord !! Hormis ce détail plus que pénible, la soirée a quand même été bonne et puis une fois de plus, Max Cavalera a tout déchiré et ses acolytes peuvent effectivement être fiers d’avoir produit un très bon show. Vivement le prochain 🙂

Setlist :

  • Blood Fire War Hate
  • Prophecy
  • Back To The Primitive
  • Seek ‘n’ Strike
  • Babylon
  • Kingdom
  • Refuse/Resist (Sepultura cover)
  • Bloodbath & Beyond
  • L.O.T.M.
  • Porrada
  • Bumba
  • Troops Of Doom (Sepultura cover)
  • Frontlines
  • Arise / Dead Embryonic Cells (Sepultura cover)
  • Rise Of The Fallen

Encore:

  • Roots Bloody Roots (Sepultura cover)
  • Jumpdafuckup / Eye For An Eye

ps: Désolée pour la mauvaise qualité des photos mais on est en attente d’un bridge tout beau tout mignon pour pouvoir prendre des supers clichés des concerts à venir cette année et c’est vrai qu’il y en a une pelle!! 😉

Si vous n’étiez pas à l’Élysée Montmartre vendredi dernier, c’est que vous avez manqué un superbe gig de 65daysofstatic. À moins que vous ne soyez pas fans du groupe ce qui est fort dommage ou alors que vous ne connaissez pas ce groupe, et dans ce cas-là, c’est encore plus dommage parce que vous passez à côté de quelque chose, parole de Gonzo Dudette…

65dos

65daysofstatic: sacré band!!

Donc, vendredi dernier, j’étais dans cette salle aussi impeccable que mythique pour assister au concert des petits british, actuellement en tournée en Europe pour leur dernier album « We Were Exploding Anyway ». J’arrive à pile poil à l’heure pour la 1ère partie, les grenoblois de Rien (c’est le nom du groupe) tandis que je sympathisais gentiment avec le type du merchandising et que je prenais quelques photos (disponibles dès demain sur notre MySpace). Le set fut bien court (une grosse demi-heure) et pas très rock’n’roll mais néanmoins sympathique. Le temps de rejoindre mes collègues et amis du site Lord Of The Geeks et hop, la deuxième 1ère partie, les petits montpelliérains de NLF3, jeune trio très intéressant qui nous offrent un set un chouia plus vif avec quelques bruitages et expérimentations en prime, ils ont aussi été plus interactifs avec le public.

Petite pause d’environ 25 minutes avant le début du show des 65dos (plus facile à retenir et à écrire), le temps de blaguer un moment avec mes accompagnateurs, de papoter zique et gigs et aussi de se mettre en chauffe. Oui, c’est dès la première chanson (Go Complex) que je me suis rendue compte qu’un concert de 65dos, c’est pas comme dans les gigs rock/metal où j‘ai l‘habitude d‘y aller, c’est assez dansant, trippant et aussi bluffant. Si je dis bluffant, c’est parce que pour ceux qui vont les voir pour la première fois, comme moi, sont agréablement surpris et bluffés par la prestation des membres du groupe qui jouent souvent de plusieurs instrus à la fois, les habitués, eux, sont déjà dans le trip et finissent par être rejoins par les padawans. Dès le début, les 65ers nous remercient, nous demandent si on va bien et aussi si on est heureux. La foule répond un gros « yeeeeeeah » et les mecs ont dit, en gros, qu’il faut savoir être heureux et qu’il ne faut pas laisser le blues nous envahir… un petit Don’t Go Down To Sorrow aurait été une parfaite parenthèse mais bon, Await Rescue a très bien fait l’affaire.

Quant vient l’heure de Retreat! Retreat!, chanson qui m’a fait découvrir 65dos au lycée comme pour beaucoup je suppose, l’audience l’a accueilli par des applaudissements. Tout comme Crash Tactics, extrait du dernier album des anglais de Sheffield ou encore un de mes préférés du nouvel album Dance Dance Dance. Il y a eu pas mal de nouvelles chansons et les anciennes jouées sont certainement les plus appréciées des fans comme Fix The Sky A Little, Await Rescue ou encore une de mes préférées du groupe Radio Protector, jouée en toute fin de show (et ça c’est juste énoooooooorme!!).

Un des moments les plus ouf du concert, c’est quand l’un des guitaristes, Paul Wolinski, sauf erreur, prend sa gratte et s’amuse à la faire tenir en équilibre grâce à sa bouche pendant une bonne minute. Beaucoup ont pris des clichés de Wolinski tenant la guitare par les dents, moi itou. L’autre moment ouf du gig, c’était la session dansante de 10 minutes juste avant le rappel où tout le monde, je dis bien TOUT LE MONDE, dansait comme des malades et cette session dansante était grandiose car voir une Gonzo Dudette danser, c’est un truc qui arrive tellement rarement que la dernière fois, ça devait remonter au moins à la terminale. En tout cas, je n’étais pas la seule à m’être éclatée comme une folle à la fin de la session dansante!! Beaucoup mieux que tous les prout prout machins de mes deux à la David Fuckin’ Guetta, d’ailleurs. Le rappel nous a offert une bombe (Debutante) et deux classiques (The Last Home Recording et Radio Protector), emballé c’est pesé et non seulement ils ont réussis à les conquérir mais lorsque le concert se termine aux alentours de  22h20, le combo britannique est chaudement congratulé sous les applaudissements du public.

Trop court comme concert à mon goût mais trop bon. Et si certains se ruent vers le stand merchandising pour avoir son petit CD, t-shirt et autres goodies, d’autres discutent et donnent leurs impressions sur le gig, celles que j’ai entendues étaient toutes positives en tout cas, et aussi sur l’album.  Déjà l’heure de rentrer et de retourner à ma petite vie plan-plan d’étudiante lambda mais qui pourra au moins se vanter d’avoir vu les 65daysofstatic à Paris et d’avoir passé un excellent moment avec ses potes du côté du boulevard Rochechouart. Il faut savoir que sur les 9 titres de l’album, 8 ont été jouées ce soir, ce qui nous donnent une belle impression de la galette. Et pour l’avoir écouté toute la journée d’hier, je peux vous affirmer que c’est de très très bonne qualité: un album à conseiller et à se procurer d’urgence dès aujourd’hui…

Miss Nessie

Setlist 65daysofstatic

  • Go Complex
  • Piano Fights
  • Await Rescue
  • Retreat! Retreat!
  • Crash Tactics
  • Dance Dance Dance
  • Weak4
  • Fix the Sky a Little
  • Mountainhead
  • 65 Doesn’t Understand You
  • Tiger Girl

Rappel:

  • Debutante
  • The Last Home Recording
  • Radio Protector

Calendrier

octobre 2019
L M M J V S D
« Sep    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Blog Stats

  • 91 624 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés