Nessieland : le blog

Archive for the ‘Tune Of The Week’ Category

Rock On!

Rock On!

Après une session très intense de partiels, un hackage de boite mail et un petit passage à vide, nous avons décidé à Nessieland de faire peau neuve et de revoir notre stratégie et de se concernter sur ce qui compte vraiment: la bonne musique, les actus culturelles qui m’ont plu et les coups de coeur du chef…

Pour cette troisième édition, synomyme de retour en force et de « ON LES EMMERDE CES PUTAINS DE HIPSTERS, ICI C’EST NESSIELAND ET ON FAIT CE QU’ON VEUT », on a décidé de se consacrer sur 4 groupes d’horizons différents mais qui ont réussi à faire chavirer mon petit coeur de music junkie.

On commence avec un groupe que j’ai eu la chance d’aller voir il y a un mois à Paris. Un groupe allemand répondant au nom de BEATSTEAKS. Alors pour ceux qui se sentent un peu perdu, c’est un combo berlinois qui allie très bien les mélodies pop-rock et l’energie punk. Il faut aussi savoir que c’est le deuxième groupe le plus aimé d’Allemagne après Rammstein et légèrement avant les vétérans de Scorpions. Leur concert n’était certes pas sold out mais quand on sait que toute la diaspora teutonne (en plus d’un de mes anciens profs de fac croisé au détour d’une bière) s’est massivement déplacée rue Boyer pour assister à ce qui fut un excellent concert. De plus, si vous n’aimez pas les voix trop typées (comprenez trop aigu ou trop grave), celle du dynamique vocaliste Arnim Teutoburg-Weiss (prononcer: Vaïsse) devrait certainement vous plaire

Voici « Under A Clear Blue Sky », un des hymnes des BEATSTEAKS

On quitte l’Allemagne pour aller en Belgique, aaaaah la Belgique, pays connu pour ses légendaires délices culinaires (la fricadelle, les moules frites, les speculoos et surtout la kriek) mais aussi pour ses festivals de barges (Groezrock, Graspop, Dour Fest, Pukkelpop…) et sa scène musicale des plus foisonnantes. Le groupe dont je vais vous parler s’appelle VISMETS. Ils sont Bruxellois et font du bon pop-rock avec un p’ti côté électro. On leur donnerait le bon dieu sans aucun problème et même si la critique a été assez partagée sur la sortie de leur dernier bébé, ils restent néanmoins bons, en particulier sur scène.

Assez discutaillé, voici “Wasted Party”, une chanson idéale pour faire la night

Bye Bruxelles, hello London avec les DINOSAUR PILE-UP qui, je dois le reconnaître, à faire battre mon coeur de Gonzo Dudette genre fort, très fort. C’est en regardant un reportage il y a quelques jours que j’ai découvert ces jeunes londoniens à l’esprit grunge et aux sonorités aussi orgasmiques que crades! La bande à Matt Bigland fait en effet parti de ce mouvement ô combien glorieux qu’est le “neo-grunge” (ou comment des gamins de 23 ans moyenne d’âge font de l’hyper bonne zique comme en 1992). Formé il y a seulement 3 ans, ils ont sortis 2 EP (“Traynor” et “The Most Powerful EP In The Universe” mais aussi un premier album très réussi, “Growing Pains”, sorti en toute fin d’année dernière. C’est efficace, brut de décoffrage, mélodique et en même temps, sooooooo british.

Quand Blur s’accoquine avec Dinosaur Jr qui aurait fait une orgie avec l’album “Bleach” de Nirvana, ça donne “My Rock’n’roll”

On traverse l’Altlantique pour aller en Californie et surfer sur les vagues avec WAVVES. Ouais je sais, elle était un peu trop facile cette vanne. Toujours est-il que ce groupe est aussi sucré qu’un Mojito Fraise et que sa musique l’est autant. On doit tout cela à Nathan Williams, petit génie affichant 24 ans au compteur et sale gosse invétéré mais aussi à Fat Possum, “le” label indie qui monte. Pour parfaitement définir sa musique, on pourrait dire que les Wavves font du surf-indie-punk complètement psychédélique. Avec une voix reconnaissable entre mille telle que celle de Nathan Williams et ses effets de disto franchement pas dégueulasses, on ne peut qu’apprécier le groupe. Il ne faut pas toujours suivre la hype, ni même la croire, mais il arrive que la presse – même pour celle de hipsters – peut dire des trucs intelligents comme “Wavves c’est le groupe à suivre, parce qu’ils sont bourrés de talents et que leurs compos sont excellentes.”

La preuve en image avec ma préférée de l’album, “King Of The Beach”, sorti en Juin 2010, “Super Soaker”

Tour du monde terminé, prochaine destination : la lune qui sait? En attendant, toute suggestion sera la bienvenue pour un prochain article, pour ça il faut nous envoyer un petit e-mail, poster un commentaire ici ou sur notre page Facebook ou bien nous contacter sur Twitter;-)

Miss Nessie

Généralement, le mois de Janvier n’est pas un mois propice aux découvertes musicales, à ces petites pépites auditives qui peuvent transformer une journée pourrie en une semaine plaisante… Mais cette année, c’est différent. A croire que le changement de décennie a dû faire quelque chose au monde de la musique, bien que j’ai quelques doutes là dessus…

Regardez, ne serait-ce que cette semaine, 4 très bons albums viennent de sortir: mon préféré serait, sans doute , le sublime « 21 » de la chanteuse londonienne Adele qui nous revient avec un album plus saisissant que son précédent opus, « 19« , qui a rencontré un énorme succès à travers le monde. Mais 3 autres groupes tout aussi flamboyants et excellents ont fait leur entrée dans toute bonne crémerie qui se respecte pour notre plus grand bonheur. Et qui fera l’objet d’une chronique en bonne et due forme dès sa reception à la rédac’ (autrement dit, mon adresse mail)…

Le premier des trois, c’est Cold War Kids, dont on vous a déjà parlé dans Nessieland ainsi que dans Insane In The Brain (mon autre blog mais anglophone) et de son 3e et sans doute meilleur album à ce jour qui s’intitule, Mine Is Yours. Le quatuor formé en 2004 et mené par Nathan Willett sonne très indie et en même temps très bluesy, enfin c’est du Kings Of Leon en plus original et plus captivant mais c’est aussi un album frais et entraînant, enfin le truc qui vous fera mieux supporter l’hiver (ou les têtes d’affiches d’un festival anglais où on a 95% de chances de ne pas assister pour diverses raisons). Le titre que je vous propose est un de mes préférés de l’album (en dehors de « Louder Than Ever« ), Mine Is Yours…

La deuxième pépite que je vous propose est… française. C’est un groupe que beaucoup de fans d’alternative rock connaissent et qui nous revient également avec un nouvel opus après quelques années de hiatus. Il s’agit de [no one is innocent] (que l’on surnomme ici « No One Is Excellent » parce qu’ils le sont tous et que j’aime beaucoup ce groupe) et cette semaine, ils nous propose de jeter un coup d’oeil, et si possible d’oreille, à leur « Drugstore« . Leur récent passage au Festival Bring The Noise (dont les reports des 2 premiers jours sont déjà disponibles chez nos confrères de RockYourLife! et le troisième suivra très vite) nous prouve aussi bien que sur l’album qu’ils n’ont rien perdu de leur fougue et de leur engagement mais surtout que le groupes est plus en forme que jamais, et ça fait bien plaisir!! Voici un extrait live de 1997 lorsque le groupe interprétait « Nomenklatura » sur le plateau de Nulle Part Ailleurs. Pour la petite histoire, le single « Johnny Rotten » est tiré d’une dispute en studio entre l’intéressé et Kemar, le chanteur du groupe. Plutôt classe, non?

La troisième pépite date de l’an 2000. Oui, je sais c’est assez surprenant, mais en tant que fan de ce groupe et en particulier de cette époque indie-grunge-rock-thrash-neo-metallisante que fut les (sacro-saintes) années ’90, je me suis dite en bonne Gonzo Dudette qu’il était HORS DE QUESTION que vous passiez à côté d’une telle tuerie. C’est une chanson d’Incubus s’intitulant « Crowded Elevator » et dont les paroles sont nettement plus funky que « En Apesanteur » de Calogero (note pour plus tard, faire un post sur les parodies) et cette chanson est tirée du EP « When Incubus Attacks vol. 1 » et dont certains qualifient de « dernière bonne galette du groupe », considérant que tous les autres albums sortis à la suite (« Morning View » en 2001, « A Crow Left Out Of A Murder » en 2004 et surtout « Light Grenades » en 2008) sont des insultes à la scène metal californienne comparés à ce qu’ils faisaient au début. Ils ont raison sur pas mal de points mais… ça fait du bien de temps en temps de se passer des trucs qui font « Eau Précieuse » (et ce ne sont pas mes collègues qui diront le contraire, n’est ce pas chère Queen Mafalda? [blog que je vous conseille fortement]), en tout cas moi je continue à aimer le groupe sauf quand ils massacrent Paint It Black des Rolling Stones. Mais une chose est sure, ILS REVIENNENT en 2011!! On croise les doigts pour un bon retour aux sources 😉 En attendant…

 

En espérant que cela vous a plu… Si vous avez des suggestions à soumettre à Nessieland: le blog ou alors à Insane In The Brain, n’hésitez pas à le faire sur notre page Facebook, notre (tout nouveau, tout beau) compte Twitter (twitter.com/NessielandRocks) avec le hashtag #Nessieland ou encore par mail (nessielandrocks@gmail.com).

Pour ceux qui n’auraient pas suivi ce qui se passe ailleurs que dans le monde merveilleux et sacrément Gonzo de Nessieland, nous sommes au mois de Décembre. Et qui dit décembre, dit Noël… Ouais je sais, ça craint!! :-s

Merry F**ing Christmas

Toujours est-il que nous avons eu une très bonne idée d’organiser sur un des blogs anglophones de Miss Nessie, Insane In The Brain que vous pouvez trouver ici, un calendrier de l’Avent bien particulier… plus précisément un Jukebox de l’Avent où l’on fait découvrir ou redécouvrir des titres et/ou des groupes qui ont marqué mon année 2010. Bien sur, vos suggestions sont les bienvenues via notre email nessieland-paris@orange.fr ou alors sur notre MySpace ainsi que ma page twitter avec le hashtag #Nessieland.

Voilà une petite récap’ de la semaine du 1er au 6 décembre (le 7 sera intégré dans le volume 2 😉 )

 

Mercredi 1er, la chanson du jour était « Mutilated Lips » de Ween, combo américain que j’ai découvert en septembre dernier et donc je suis devenue archi fan. Elle caractérisait bien mon humeur du moment et c’est pour cela que je l’ai choisie…

 

Jeudi 2 (soit 7 mois jour pour jours avant le V-Day 22), je vous proposais « Atlas Face« , une petite bombinette signée Umläut (le side-project du saxophoniste de Mr Bungle, Clinton « Bär » McKinnon) et sortie en 2009. L’une des sépcificités de ce titre, c’est que l’on retrouve au chant un certain Mike Patton (chanteur de feu-Mr Bungle) et que cette chanson s’appelle en réalité Australia Day… Raaaah l’Australie! Autre découverte de l’année donc grâce au réseau très étendu des fans du crooner barge californien.

 

Vendredi 3, c’était autour d’une tuerie que j’ai découvert tout récemment en écoutant la radio, Louder Than Ever du groupe Cold War Kids. Ce titre est le 1er single de leur album, Mine Is Yours, dont sa sortie en France est prévue pour le 24 Janvier et que j’espère pouvoir chroniquer d’ici là. Faites vous plaisir avec un peu d’indie pop tout bon tout dansant…

 

Samedi 4, c’était encore un nouveau single qui était proposé : celui de la londonienne Adele, qui nous revient en force avec « Rolling In The Deep« . On retrouvera cette charmante chanson sur son album « 21 » (suite logique de son 1er effort, « 19« ) qui sortira le même jour que Mine Is Yours des Cold War Kids, à savoir le 24 janvier et cet album sera aussi chroniqué dans Nessieland si tout se passe bien.

 

Dimanche 5, c’est encore une fois une nouveauté qui est proposée. In Person est en effet le single du 7e opus d’Helmet qui s’appelle Seeing Eye Dog sauf que cet album est déjà sorti (depuis septembre dans toutes les bonnes crèmeries) et chroniqué dans Nessieland. C’est juste qu’ils joueront le 10 décembre (autrement dit, ce vendredi) à l’Elysée-Montmartre à Paris et un peu partout en France et en Belgique dans les jours qui suivent et que la 1ère partie sera assurée par les Admiral’s Arms (très bon groupe par ailleurs!!).

 

Enfin lundi 6, on vous offrait un peu de douceur grâce à ce groupe qui aura aussi énormément marqué mon année musicale 2010 avec Sleigh Bells. Qui l’eût cru que ce duo noise pop teinté d’électro et de grosses guitares saturées serait le side-project d’un des membres de Poison The Well (connu pour ne pas faire dans la dentelle). En tout cas, je les ai découvert à la radio et depuis je suis aussi devenue archi méga fan. Leur 1er méfait s’appelle Treats, il est sorti chez N.E.E.T. Records (le label de MIA) et est dispo depuis Juin dernier…

 

Et comme en plus je suis gentille, je vous envoie le lien pour l’excellent blog de ma collègue Queen Mafalda qui a repris le concept du jukebox de l’Avent (et que je remercie au passage).

Prochaine récap’, mercredi prochain (le 15 décembre donc) 😉

 

Miss Nessie

Il est vrai que depuis quelques temps, j’ai un petit peu délaissé Nessieland. Pour cela je m’en excuse mais j’ai trois excellentes raisons pour cela: la fac a repris non sans peine, mon ordi est mort de chez mort (et doit patienter un petit moment avant d’en avoir un tout beau tout neuf et surtout sans virus) et la 3e bonne raison, je la garde pour moi, mais c’est une excellente raison quand même *sourire benêt*…

Ween

Ween, duo électrique

Toujours est-il que je vais une nouvelle fois vous parler de ce groupe dont je suis baba depuis quelques semaines maintenant et qui s’appelle Ween. Début septembre, je vous avais parlé de « Push Th’ Little Daisies » qui me faisait délirer alors que j’étais hyper grippée. Eh bien, j’ai décidé de découvrir un peu plus ce fascinant duo musical (ouaip, vachement plus rock’n’roll et inspiré que tous les White Stripes du monde, disons les choses comme elles sont) que forment depuis la fin des 80s Aaron « Gene Ween » Freeman et Mickey « Dean(er) Ween » Melchiondo. Et c’est en me retaper quelques autres Beavis & Butthead que j’ai découvert cette monstruosité énorme qu’est Freedom Of ’76. Attention, quand je dis « monstruosité énorme« , c’est tout sauf péjoratif, en tout cas PAS dans Nessieland.

Cette chanson est en réalité un hommage à Philadelphie, cette grande ville bien connue de la Côte Est des États-Unis, qui se trouve aussi être une ville que les deux amis d’enfance connaissent très bien pour y avoir grandi dans sa proche banlieue. Et on y trouve (aussi bien dans le clip ci-dessous) que dans les paroles des références bien précises sur Philly (le Liberty Bell, Mannequin (film de 1987 avec Kim Catrall) ou encore les Boys II Men) et puis le flow de cette chanson est vraiment particulière car c’est à la fois bluesy, nostalgique et idéal pour s’évader loin des tumultes parisiens (ou marseillais, lyonnais, bordelais, lillois, petaouschnoquiens à la rigueur on s’en fiche…).

Chocolate & Cheese

Chocolate and Cheese, sorti il y a déjà 16 ans

De plus, cette chanson,  à mon très humble et modeste avis – est un bijou musical dans le sens où ça nous donne envie d’y aller, comme le fit Liza Minelli avec New York, New York ou encore plus proche de nous, la talentueuse songwriter londonienne Adele avec son Hometown Glory (qui donne des envies d’Eurostar ou fondre en larmes, ça dépend des jours) mais toujours est-il que ce Freedom of ’76 qui est issu de leur 4e album sorti en 1994 et intitulé « Chocolate And Cheese » (avec une pochette que beaucoup de mâles apprécieront je pense) et qui est, selon pas mal de critiques avisés, leur meilleur album. Quoi qu’il en soit, ce groupe est excellent et je les soutiendrais un très long moment je pense… en espérant qu’ils partent faire une tournée en Europe en 2011 (sait-on jamais?)

Voici la vidéo de Beavis & Buttehad avec leurs commentaires toujours aussi raffinés et subtiles (désolée, pas de sous-titres en françis pour celui-là) :

Ici, la version originale avec le clip dans son intégralité (et qui me fait hurler de rire) :

Et là, la version live de cette chanson fin 1993 juste avant la sortie de l’album et la version live que je préfère. Elle me donnerait presque des envies de créer un tribute-band à Ween. Enfin, je digresse, voilà la douloureuse :

Miss Nessie

ps: D’ailleurs, si vous êtes partant pour cette histoire de tribute band ou juste que vous êtes hyper fan de Ween, vous pouvez toujours me mailer à nessieland-paris@orange.fr et me donner vos impressions. Je serais ravie de vous répondre 🙂

Julie Christmas

Julie Christmas - The Bad Wife

Les habitués de Nessieland savent à quel point je suis complètement dingue de cette chanteuse, je veux bien entendu parler de Julie Christmas, la banshee-doll des noise-rockeurs hardcore des Made Out Of Babies et Spylacopa (et accessoirement ex-Battle of Mice). Après avoir plus ou moins perdu la trace de la native de Brooklyn, nous savons désormais que son album solo intitulé « The Bad Wife« , son 1er album solo pour être plus précise, va sortir dans quelques semaines (le 9 Novembre aux States et sur le net) et est désormais disponible en pré-ventes sur son site web.

Pour illustrer mes propos et aussi, je le reconnais, pour le plaisir des oreilles, je vous invite à découvrir cet album en streaming toujours sur le site de la miss Xmas ou encore sur YouTube où quelques vidéos sont déjà disponibles. Dans ce LP comprenant 9 titres, il y en a une qui m’emeut tout particulièrement parce que c’est une reprise (certes hyper méga connue mais tout de même) de « If you Go Away », la version anglophone de « Ne Me Quitte Pas » de Jacques Brel. Allez y vous ne le regretterez pas, parole de Gonzo Dudette!!

Plus d’infos sur son MySpace, sa page Facebook ou encore le site web.

 

Miss Nessie

ps: the english version is now avaiblable right here on Nessieland Rocks!!

careless whispers

Vive les 80s

La semaine dernière, on vous avait raconté l’histoire qui se cachait derrière « Easy ». Aujourd’hui, on s’attaque à une chanson qui a fait chavirer bon nombre de cœurs, « Careless Whisper ». Alors certes, c’est un peu ringard et je suis la 1ère à le reconnaître mais bon, il est parfois bon d’étayer un peu sa culture musicale comme de la confiture de lait. Miam miam.

Alors Careless Whisper est connu pour être une chanson ultra connue de George Michael, pour être une des chansons de ruptures des plus connues au monde et aussi pour cette saxo lancinante qui fait penser un peu à une scène coquine dans un soap opéra. Mais pas que… Cette chanson raconte d’un homme qui se sent coupable du sac de nœuds qu’est sa liaison vu que celle (ou celui d’ailleurs) qui partage sa vie est à deux doigts de le savoir. Écrite par George Michael en 1984 alors qu’il était encore dans le groupe Wham!, ce qui va devenir un tube interplanétaire est sorti fin Juin 84 en Europe puis en Février 1985 aux States, atteignant très vite les sommets des charts du monde entier, notamment avec l’album Make It Big.

Les années passent et les reprises se suivent sans se ressembler. Bien sur, on ne peut échapper aux sempiternelles reprises dans les télé crochets internationaux et en grande mélomane (pour ne pas dire junkie), entendre les versions karaoké dans le petit écran, ça me file des hauts le cœur impitoyables. Même si certains sont assez marrantes. Oui, je sais c’est pas beau de se moquer des gens mais être méchante de temps en temps, ça fait pas de mal.

Bon, finies les barres de rire et place à la vraie musique. Bien que pour être complètement avec vous, je ne suis absolument pas fan de ce groupe. En effet, les fans d’alternative rock se sont émus de la reprise de Careless Whisper par les sud-africains de Seether mais pour moi, le groupe de Shaun Morgan, c’est du sous Creed qui était à la base du sous Pearl Jam qui est pour moi, un groupe médiocre avec un chanteur sacrément casse-noisettes pour rester polie. C’est malgré tout une reprise connue alors, je vous la passe. C’est juste parce que c’est vous 😉

Sinon à part ça, il y a d’autres versions sympas de Careless Whisper comme celles de Gossip. En effet, en 2007, le trio mené par la gracieuse et tellement rock’n’roll Beth Ditto (que j’adore) a repris cette chanson pour les besoins d’une compilation, Radio 1 Established 1967, célébrant les 40 ans de la station BBC Radio 1.

Il y a aussi la version mexicaine que vous trouverez ici de Pedro Fernández et qui s’appelle pour le coup Absurda Confidencia, la version r&b de la chanteuse américaine Tamia, la version « crunkcore » de 3OH!3 avec Alex Gaskarth et Juliet Simms, la version cabo-love avec un chanteur local, Celestino (parce que ça fait partie de ma culture musicale en tant que fille de parents capverdiens) et aussi la version brit-pop des Shadows datant de 1987…

Il y a une autre version qui m’a beaucoup surpris et aussi fait rire, c’est celle du groupe Incubus (à qui ont doit ma devise personnelle, qui sera tatouée sur mon bras dans quelques mois) qui a fait une sorte de private joke (il parait que ça se passe souvent comme ça dans un concert d’Incubus) où Brandon « Sex Machine » Boyd et Mike Einzinger (respectivement chanteur et guitariste du groupe) ont joué un bout de la chanson. Vous, je sais pas, mais perso rien que d’y penser, j’en trippe d’avance. 😀

Maintenant, vous pouvez vous rebouchez les oreilles et reprendre une activité normale. La semaine prochaine, je vous parlerais de Georgie Porgie, un autre classique de musique contemporaine, qui m’a littéralement obsédée toute la semaine passée.

Miss Nessie

Il y a quelques semaines de cela, j’ai écrit un article (visible ici) sur mes découvertes musicales de ces derniers mois. Des chansons qui m’ont fait tripper, rire ou simplement aimer la vie… En gros, je me les passais en boucle et je voulais donc vous le faire partager en espérant que cela vous ait autant plus qu’à moi.

Party Like It's 2005

Party Like It's 2005

Cette semaine, j’ai voulu faire pareil mais à l’envers. Je m’explique, j’ai retrouvé tous mes vieux CDs du lycée, le walkman noir avec le sticker de Motörhead que j’avais à l’époque (eh oui, je me suis mise très tardivement au lecteur mp3), toutes les compilations qu’un ancien soupirant m’avait fait (c’est d’ailleurs lui qui est à l’origine de cet article), les agendas Ben où j’y faisais mes playlist avec toutes les chansons alternative rock et métal qui passaient à la radio (c’était pas ce qui manquait en 2005) et tout le tintouin. J’ai retrouvé une partie de mes années lycée et c’est en les réecoutant que je me suis dit: « Mazette, mais qu’est ce qui a autant merdé en 6 ans? J’avais des sacrés goûts de luxe à l’époque!!!« .

Un des groupes emblématiques de mes années BEP Secrétariat, c’est Helmet. L’album « Size Matters » est sorti en 2004 et elle passait en boucle dans mes émissions radio préférées. J’adore la voix de Page Hamilton (le frontman) et cet album m’a pas mal accompagnée dans mes trajets au lycée. La chanson que je préférais le plus à l’époque était  le « single » See You Dead!! Je vous propose de le (re)découvrir et de secouer vos têtes avec moi… au moins par la pensée!!! 😉

Six ans plus tard, la chanson que j’écoute le plus de cette album, c’est celle-ci. Cette magnifique chanson qui s’appelle Enemies parce qu’en l’écoutant j’ai l’impression d’avoir de nouveau 15 ans et demi!! Bizarrement j’adore ça!!

Et une fois n’est pas coutume, je peux sauter de joie parce que… nos amis d’Helmet passeront à l’Elysée Montmartre le 10 décembre prochain et soyez certains que Nessieland sera là pour couvrir cet évènement plus que festif!!! Le hasard fait parfois bien les choses…

*****

Autre groupe emblématique de ces années folles, c’est At The Drive-In. Ok, même à l’époque, ils étaient séparés et d’après les dires d’Omar Rodriguez (le génial guitariste moumouté de The Mars Volta et donc ex-ATDI), c’est plutôt mal barré pour une reformation. J’avais acheté entre 2 permanances une matinée de printemps « This Station Is Non-Operational ». Ce titre est tout sauf fortuit car il vient du « tube », si je puis dire de ce groupe qui est l’excellentissimesque One Armed Scissor. Deux titres ont attiré mon attention ces derniers jours : Fahrenheit et Chanbara.

Voici Fahrenheit, une merveille aux relents punk. En temps normal, j’aurais jeté ça aux ordures juste parce que c’est du punk et que mon ouverture d’esprit musicale a des limites mais là…

Et maintenant, place à Chanbara qui est idéale une journée de gueule de bois ou avant un entretien d’embauche parce que ça envoie sévère. Après ça, plus personne ne pourra dire que Cedric Bixler est un mou du genou.

*****

Dernier groupe et non des moindres : Hermano. Alors en fait, Hermano c’est le side-project de l’ancien chanteur de Kyuss, John Garcia. Groupe de stoner exceptionnel des 90s où évoluait aussi un certain Joshua Homme. Un gratteux rouquin de 2 mètres qui joue dans un groupe « trop pas » connu qui s’appelle Queens Of The Stone Age. Moi non plus je connais pas, mais il paraît que c’est sympa!! Homme et Garcia sont toujours potes malgré le split, Garcia rejoue les classiques de son 1er groupe avec Garcia Plays Kyuss (récemment passés au Hellfest 2010, du côté de Clisson) et des rumeurs circulent sur une éventuelle reformation en 2011….

Bien que nous n’en soyons pas encore là, je vous propose 3 chansons d’un album qui m’avait littéralement scotché, donc toujours en 2005 et qui s’appelait « …Dare I Say ». Pour moi, le meilleur album du groupe. La première c’est celle qui ouvre cette galette, Cowboys Suck. Au début, ça m’a fait marrer mais après réflexion, je me suis dite que John Garcia, bah il roxxe pas mal mine de rien. Et comme je suis gentille, voici un live datant de 2007!!

La deuxième chanson est cette fois-ci la dernière de la galette et bon sang, j’adore ce titre!!! Il s’agit de My Boy et je vous offre le clip en rab!!! Ça fait un peu cheap et moraliste, genre « les armes c’est pas beau » mais bon, voir Hermano jouer dans un garage à l’old school, ça me va. J’espère que vous l’apprécierez autant que moi…

Et la dernière illustre un peu mon humeur du moment, On The Desert. Et c’est – malheureusement – sans mauvais jeu de mots que j’avoue traverser ces derniers temps une petite traversée du désert avec tous les soucis qui vont avec et dont on se passerait bien…

Et c’est sur cette lancinette ode à la solitude, sublimée par l’harmonica et la voix suave et typiquement « stoner » que je vous laisse…

Miss Nessie (Hibernatus des temps modernes et amoureuse de la bonne musique)


Calendrier

juin 2017
L M M J V S D
« Sep    
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 89,184 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

2011-04-18 21.09.34

2011-04-18 21.05.53

2011-04-18 21.05.20

2011-04-18 21.04.30

2011-04-18 21.04.14

2011-04-18 21.01.40

Plus de photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés