Nessieland : le blog

Archive for the ‘Télévision’ Category

Ce nom ne vous rappelle peut-être pas grand chose mais croyez-moi, on a tous craqué au moins une fois face à la jolie bouille du jeune acteur Noah Gray-Cabey, qui a fété hier ses 14 ans !!!

N'est-il pas grandiose ?

Noah Gray-Cabey est un pianiste et acteur né le 16 novembre 1995. Dès l’âge de huit ans, Noah Gray-Cabey est un pianiste renommé. Ayant débuté à l’âge de quatre ans (avec un QI de 160), Noah a déjà joué en Nouvelle-Angleterre, à Washington et en Jamaïque pour sa première tournée avec le New England Symphonic Ensemble.

Mais il ne s’est pas arrêté là. En juillet 2001, Noah a continué en Australie et à l’âge de cinq ans, il est devenu le plus jeune soliste à avoir joué avec un orchestre à l’Opéra de Sydney. En décembre 2001, il débute une carrière télévisuelle avec des apparitions dans des shows tels que 48 Hours, The Tonight Show, Good Morning America ou encore The Oprah Winrey Show. Il se fera mondialement connaître pour jouer le rôle de Franklin Aloysius Manford, un jeune surdoué et amoureux de la jeune Kady dans la série « Ma Famille d’Abord ».

Noah habite actuellement à Los Angeles avec ses parents, ses deux frères et sa sœur.

Filmographie :

  • Heroes (2006-2007) – Saison 1 à 3 : Micah Sanders
  • La Jeune fille de l’eau (2006)
  • Ghost Whisperer (2005) – Saison 1 : Djamel Fisher
  • Grey’s Anatomy (2005) – Saison 2
  • Les Experts : Miami (2004) – Saison 3
  • Ma famille d’abord (2002-2003) – Saison 3 à 5 : Franklin A. Manford
  • Miss Nessie

    (source : wikipédia.fr; lmdb.com)

    C’est dans un contexte de « midlife crisis » que je vous envoie ce post. En effet, depuis quelques mois tout ce qui a fait mon enfance : les décès de René des Musclés, Filip des 2be3, Stephen Gately des Boyzone et… aussi dans un sens Michael Jackson qui a surtout compté pour mes parents, c’est avec joie que Nessieland célèbre le 40ème anniversaire de Sesame Street… en ce 5 novembre 2009.

    Sesame Street, 40 ans de magie Cette cultissime et incroyable série fut créée par Jim Henson (le Master of Puppets en chef qui a aussi crée The Muppet Show et Fraggle Rock, qui ont aussi bercé ma douce enfance dans les années 1990) en cette année 1969 – année érotique comme dirait l’autre bien que non appropriée pour parler de la bande à Elmo.

    Sesame Street est donc une série de télévision pour enfants avec des acteurs humains et des marionnettes qui sont appelés « Muppets ». L’émission traite de questions telles que musique, chant, alphabet, chiffres, et les bases d’enseigner aux enfants dans l’apprentissage. Une partie des bénéfices, aller à un projet international pour les écoles des enfants.  Il est à la télévision depuis 1969.

    Jim Henson fait les Muppets, et beaucoup d’écrivains et de marionnettistes ont travaillé ensemble pour faire le spectacle. Les Muppets ont été utilisés ensuite dans un spectacle différent appelé The Muppet Show. Sesame Street a été à la télévision dans 120 pays à travers le monde. Plus de 4000 épisodes ont été réalisés plus de 40 saisons.

    Les personnages :
    Big Bird est un oiseau jaune très grand.  Son meilleur ami est M. Snuffleupagus qui ressemble à un mammouth. Oscar the Grouch vit dans une poubelle avec son ver de compagnie slimey et son éléphant de compagnie Fluffy. Il est toujours de mauvaise humeur et il aime tout ce que les autres la haine: la boue saleté, etc

    Il y a aussi Bert et Ernie, les colocataires. Ernie est plus actif et toujours prêt à jouer à un jeu ou faire un gâchis. Bert est un râleur souvent ennuyeux, qui aime lire, il aime que les choses soient propres, bien tenus et qui aime les pigeons. Cookie Monster mange de grandes quantités de biscuits.

    Un Muppet plus récent mais sand doute le plus connu de Sesame Street, c’ est évidemment Elmo, toujours accopmpagné de son poisson rouge, Dorothy.

    Pour fêter les 40 ans de Sesame Street, Google mettra en avant les personnages qui ont fait Sesame Street. Ca, ce sont des anniversaires comme on les aime !!! Et comme on dit à Nessieland : In Elmo We Trust !!!

    (Voici le générique en VO de Sesame Street, revu en corrigé (date de 2007)

    (Puis quelques vidéos)

    (en français ici)

     

    Miss Nessie

    C’est à croire que la grève des scénaristes de 2007 a carrément donné des ailes aux auteurs de séries américaines…

    Breaking Bad, avec Bryan CranstonCar depuis la rentrée, notre PAF un peu vieillotte regorge de nouvelles séries absolument fantastiques : Sons Of Anarchy (les motards de la mort qui font les belles soirées de M6 depuis 3 semaines), The Big Bang Theory (sur NRJ12, qui m’a fait encore plus aimer les geeks grâce au nouvel homme de ma vie, le mythique Sheldon Cooper) ou encore l’audacieuse série FlashForward (qui arrivera en Janvier 2010 sur TF1).

    Je vais m’intéresser aujourd’hui à une autre série qui, certes passe sur le Câble – la chaîne Orange Cinémax, il faudra attendre le début d’année prochaine pour le voir sur ARTE – mais ô combien excellente : Breaking Bad. Cette série totalement hallucinante, fruits des amours du créateur Vince Milligan (entre autres papa de X-Files) et du producteur Mark Johnson, est comme pourrait le décrire certains une « série punk ».

    L’histoire de Breaking Bad est passe à Albuquerque, dans le désert du Nouveau-Mexique. Walter White, professeur de chimie de lycée à la vie monotone apprend qu’il est en phase terminale d’un cancer des poumons et va prendre une décision qui va radicalement changer sa vie : fabriquer grâce à ses talents de chimiste du crystal meth et en vendre pour mettre son fils handicapé Walter Jr et sa femme enceinte Skyler à l’abri du besoin. Avec l’aide d’une jeune slacker aux airs de chien fou, Jesse, qui l’aidera à dealer, Walter devra tout en restant discret sur ses activités pas très légales, garder un œil sur son beau-frère Hank, agent de la brigade des Stups. Comme dirait l’autre, « ça sent la niche à embrouilles à 400 Kms à la ronde ».

    Quand on voit les ravages désolant que créent la crystal meth, une drogue dure qui rend vite accro mais peut vous détruire les neurones en plus de temps qu’il n’en faut, on peut effectivement qu’en parler aussi ouvertement est un signe d’audace de la part des scénaristes. La chaîne américaine AMC qui diffuse la série ainsi que le public états-unien (oui oui, ça se dit aussi !!) semblent approuver ce coup de poker, si bien que la 2e saison a été un carton et la 3e est en ce moment en cours de tournage.

    La particularité de cette série c’est qu’on ne sait pas où la caser tant on bascule très vite de registre : tantôt drame social, western spaghetti des temps modernes, comédie absurde ou encore série policière sonnante et trébuchante. Tout ça pour dire que l’on ne s’ennuie pas une seconde dans Breaking Bad, qui a aussi le mérite de se la jouer sans fioriture.

    Bryan Cranston, l’incroyable interprète de Walter White, connu pour avoir été Hal, le pôpa de « Malcolm » dans la série éponyme, le dit lui-même que ce rôle est « le rôle de sa vie » et qui considère que Breaking Bad est en réalité, en dépit des magnifiques petites histoires dans l’histoire, « l’histoire d’un homme bon qui fait de mauvais choix ».

    Voilà une série qui mérite vraiment d’être vue et croyez-le, c’est beaucoup plus vraisemblable et intéressant que tous les épisodes caricatural de Cops au monde !!

    Miss Nessie.

    Plus d’infos sur :

    http://www.breaking-bad.com (en anglais)

    http://breaking-bad.forumactif.net (forum francophone de la série)

    http://breakingbad-France.com (communauté de fans francophones)

    C’est LE buzz de la semaine, encore plus fort que les Lipdubs dans les facs parisiennes : Marge Simpson, la desperate housewife jaune mimosa la plus célèbre de la télévision américaine, va poser nue dans la prochaine édition de Playboy USA, prévue pour jeudi [ndlr : le 15 octobre]. Tous les journaux ont relayé l’information faisant presque passer le Prix Nobel de la Paix d’Obama, et faisant même passer la mort soudaine de l’ex-Boyzone Stephen Gately (paix à son âme) au second plan.

    L’article ci-dessous (du moins, le plus pertinent à mex yeux) vient du journal en ligne Rue89.com.

    Marjorie Bouvier Simpson, nouveau sex-symbol américain ?

    Marjorie Bouvier Simpson, nouveau sex-symbol américain ?

     » Après Marilyn Monroe, Cindy Crawford et Pierrette Le Pen, c’est au tour de Marge Simpson de poser nue en couverture de Playboy. La mère de trois enfants a accepté de donner une interview au magazine de charme et de se dévoiler sur cinq pages, dont le poster détachable.

    Le numéro de novembre de Playboy, en vente dans les kiosques américains le 15 octobre, promet en titre « The devil in Marge Simpson » (le diable qui sommeille en Marge Simpson). C’est la première fois dans l’histoire du magazine qu’un personnage de dessin animé fait la couverture. C’est aussi la première fois que la Playmate a les cheveux bleus et quatre doigts à chaque main.

    Scott Flanders, patron de Playboy, a expliqué au Chicago Sunday Times,
    que l’opération Marge Simpson vise à rajeunir le lectorat du magazine, aujourd’hui 35 ans d’âge médian, pour attirer les lecteurs de 20 ans (avec une mère de famille en couverture ! ? ).

    Hugh Hefner, le fondateur du magazine de charme célèbre pour ses sorties en peignoir de soie, avait, lui, déjà été représenté dans des épisodes de la série de Matt Groening.

    Revirement moral

    Signe des temps, Marge Simpson, longtemps l’autorité morale de la petite ville de Springfield, a aussi accepté de se dénuder dans un prochain épisode des Simpsons, « The Devil Wears Nada » (« le diable ne porte rien »).

    Jusque là, Marge Simpson ne s’était jamais entièrement déshabillée. Surprise nue avec Homer, dans l’épisode « Chéri fais-moi peur », elle avait réussi à se cacher derrière la décoration d’un mini-golf. Dans l’épisode « La Nouvelle Marge », où complexée, elle subissait une opération de chirurgie esthétique, elle enlevait son soutien-gorge… mais de dos.

    Après vingt ans d’antenne et trois grossesses, Marge Simpson révèle un corps de rêve, susceptible de relancer le débat sur la déontologie des retouches photos. Contacté par le Los Angeles Times, Homer Simpson s’est refusé à tout commentaire. »

    Miss Nessie.

    Source : www.rue89.com

     Petite devinette : ils sont 5, américains et à mourir de rire !!!

    Et ce n’est ni un boys band ni les Village People, ni les Monty Pythons, bien qu’on les compare souvent à leurs illustres aînés. Bien que le titre vous ai pas mal aidé, je doute que peu d’entre vous – sauf ceux qui doivent très bien me connaître – ont dû entendre parler des petits gars des Whitest Kids U Know. C’est, entre autres, pour ça que nous sommes là, à Nessieland : toujours à la recherche de nouveautés, de buzz, de bons plans expos et aussi de pépites vintage rétro.

    Les Whitest Kids U Know

    Les 5 humoristes dans le vent : Darren, Sam, Trevor, Zach et Timmy.

    Les Whitest Kids U Know (littéralement : les mecs les plus blancs que vous connaissez) est à la fois une émission de télévision américaine mais aussi le nom de la troupe qui y joue. Basée à New-York, la bande est composée de 5 membres : Trevor Moore, Zach Cregger, Sam Brown, Darren Trumeter et Timmy Williams.

    L’aventure des WKUK commence en 2000, lorsque Trevor Moore rencontre Sam Brown et Zach Cregger à l’école d’Arts Visuels (School of Visual Arts) de New-York. Trevor, qui avait déjà une emission comique local, dans sa Virginie natale, nommé The Trevor Moore Show, se mit en tête de créer une troupe comique. Plusieurs autres personnes rejoignirent la troupe, dont Timmy Williams en 2001 et Darren Trumeter en 2003, qui eux ne venait pas de la S.V.A.

    Des lors, ils ont commencé à pas mal se produire dans New-York et ses environs – ils le font toujours d’ailleurs surtout dans les comedy-clubs des quartiers Est. Puis en 2007, c’est la consécration. Après un gros buzz sur Internet, notamment dus aux sketches mis en ligne sur leur site officiel (www.whitestkids.com), la chaîne câblée américaine FUSE TV leur donne une émission d’une demi-heure, qui eut un petit mais beau succès puis les WKUK décident de diffuser les prochaines saisons sur une autre chaîne, IFC (Independent Film Channel), dont la 2e saison fut diffusée le 10 février 2008, puis la 3e le 27 janvier dernier. La saison 4 est déjà signée et sera diffusée aux États-Unis début février 2010.

    Whitest Kids U Know

    Whitest Kids U Know

    Côté international, l’émission The Whitest Kids U Know a aussi été diffusée au Canada (sur Super Channel), en Norvège (sur NRK3), en Suède (sur ZTV, qui diffuse aussi Saturday Night Live, l’émission comique culte et de référence de la chaîne américaine NBC), au Royaume Uni (sur Five USA) et aussi – cocorico ! – en France (sur Virgin 17, en marge de l’émission Allez, ça va bien se passer , présentée par l’humoriste Jonathan Lambert) entre mars et juin 2009. Pour l’instant, on ne sait pas si Virgin 17 diffusera une 2e saison des WKUK. Au pire, vous avez la chaîne You Tube de la troupe où vous retrouverez sans difficultés les meilleurs sketches, parodies et chansons de l’émission.

    Côté musique, justement, les sketches musicaux sont souvent… euh, je voulais dire tous le temps interprété par Trevor Moore, qui enchaîne mieux que personne les personnages les plus loufoques. Que ce soit en chanteur pour enfants dans « Get A New Daddy », en pseudo Casanova du Ghetto dans « We Gon’ Make Love (Until You Wake Up) » ou encore en Brokeback Mountain dans « Totally Gay For America », en passant par le raggaeton expérimental ou encore Hilter en Gangsta Rappeur, Trevor vous fera hurler de rire. Tout comme Timmy Williams lorsqu’il interprète sa cultisme « Timmy Dance », et tout ce qu’on peut dire sur ça c’est qu’à côté de ça, Kamel Ouali peut pointer au Pole Emploi. Un grand moment de télévision.

    Si les Whitest Kids U Know réussissent à la télé et obtiennent des prix récompensant leur talent dont celui de « meilleure troupe comique », ils ont eu beaucoup moins de chance au cinéma. En effet, Trevor et son comparse, (le plutôt mignon) Zach Cregger -qui est un de mes préférés – ont produit, réalisé et joué dans un film en fin 2008, Miss March, sorti en début d’année aux States mais qui fit un sacré bide, sans doute à cause des critiques assassines sur ce film qui, soyons honnêtes, était assez médiocre.

    Néanmoins, les Whitest Kids U Know restent aussi culte que la bande des Dudes, qui a donné lieu à The Lonely Island (groupe musical fictif avec entre autres Andy Samberg et en guest Natalie Portman, T-Pain et Justin Timberlake) responsable du mythique « Jizz On My Pants ». Et ne serait-ce que pour les mini-sketches disponible sur You Tube, les WKUK méritent toute votre attention !!! Après ça, les mots MDR (mort de rire) et XPLDR (explosé de rire) auront pris tout son sens…

    Miss Nessie.

    P.S.: Voici le Top 10 des sketches à voir en priorité (dans le désordre, celles des 2 premières saisons) :

    1. Saturday

    2. Classroom Skit

    3. Sam In A Bag

    4. PCP Gallion

    5. Sexy Fawn ex-aequo avec Game of Love

    6. Point / Counterpoint

    7. Asian Hooker

    8. Tout ceux avec « Abe Lincoln » et « John Wilkes Booth »

    9. Attention Guy

    10. Trevor Talks to Kids

    Une « fille de » qui a toujours eu ma sympathie et aussi une fan de musique, tout comme Papa, Emma De Caunes célébre aujourd’hui ses 33 ans…

    Emma de Caunes

    Emma de Caunes

    Emma de Caunes, née le 9 septembre 1976 à Paris, est une actrice française de cinéma et animatrice télé. Elle est fille de l’animateur télé et cinéaste Antoine de Caunes et de Gaëlle Royer, réalisatrice de documentaires et graphiste.

    Emma obtient son bac L cinéma en 1995 où elle l’annonce à son père, en direct lors de l’émission Nulle part ailleurs. On l’aperçoit dans quelques spots de publicité (Clearasil, Dim, Crunch) avant qu’elle ne tourne Un frère de Sylvie Verheyde où le public la découvre. Pour ce film, elle reçoit un césar en 1998. En 2002, elle reçoit le prix Romy Schneider, récompense accordée chaque année à une jeune actrice prometteuse.

    Elle poursuit depuis sa carrière sur les planches de théâtre, ainsi qu’en tournant dans quelques spots de publicité et en réalisant son propre court-métrage.

    Elle s’est mariée en septembre 2001 au chanteur Sinclair (Mathieu Blanc-Francard), avec lequel elle a eu une fille, Nina, née en octobre 2002 à Paris[1].

    Emma a posé nue pour PlayBoy en décembre 2008 mais bon, ça reste qu’un détail. Elle a récemment brillé dans le téléfilm Rien dans les poches de Marion Vernoux fin 2008 et aussi au théâtre. Elle a aussi joué dans Kaamelott et anime depuis 2005 « La musicale » sur Canal+.

    Miss Nessie.

    (source : wikipédia.fr)

    30 Rock

    Posted on: 09/04/2009

    Que celui qui n’a jamais rêvé de passer à la télé ou qui n’a jamais voulu savoir sur les coulisses d’une émission de divertissement me jette la première pierre. Plus sérieusement, ce que vous avez toujours voulu savoir sur la télé, NBC l’a fait grâce à son programme phare – et en passe de devenir culte – « 30 Rock ».

    18901021_w434_h_q80

    « 30 Rock » est une sitcom humoristique américaine créée par la comédienne Tina Fey (connue pour avoir été scénariste et pour jouer dans le mythique divertissement Saturday Night Live). Elle est diffusée aux États-Unis depuis Octobre 2006 sur NBC (le jeudi soir) et en France (tous les jours) sur Canal + depuis Avril 2008. Le nom « 30 Rock » (ou 30 Rockefeller Plaza) est en réalité l’adresse du GE Building, où sont situés les locaux de la grande chaîne américaine.

    Le pitch de la série tient dans le patchwork de la vie de l’équipe d’une émission de télé fictive TGS (« The Girlie Show »), menée par la scénariste Liz Lemon [interprétée par Tina Fey] et présentée par Jenna Maroney [incarnée par Jane Krakowski] est chamboulée par l’arrivée d’une ex-vedette d’Hollywood, Tracy Jordan [joué par Tracy Morgan], plus excentrique que l’excentricité elle-même. Sans compter sur l’arrivée d’un nouveau boss sans pitié, Jack Donaghy (alias Alec Baldwin, star hollywoodienne qui a su redorer son blason). La fine équipe va devoir malgré tout s’adapter au changement.

    30rock_l

    La série « 30 Rock » a aussi la particularité d’abriter des personnalités hautes en couleurs. Comme les scénaristes du TGS Pete l’ami fidèle et seul personne sensée du groupe [Scott Adsit], « Toofer » le scénar afro-américain sorti de Harvard [Keith Powell] et Frank qui porte toujours une casquette [Judah Friedlander], Kenneth le sudiste fan de télé qui bosse à l’accueil [Jack McBrayer, personnage culte, aperçu dans le film « Sans Sarah Rien Ne Va » et dans le clip de Mariah Carey « Touch My Body » en 2008], Cerie la jolie plante qui assiste Liz Lemon [Katrina Bowden, vue récemment dans « Sex Drive »], Jonathan le majordome hyper-protecteur du boss Jack Donaghy [Maulik Pancholy] ou encore les gorilles de la star Tracy Jordan, Grizz [Grizz Chapman] et Dot Com [Kevin Brown].

    Comme tout bonne série US qui se respecte, les Guests sont très présents dans la série que ce soir Jerry Seinfeld, Emily Mortimer, Conan O’Brien (animatrice de talk show mythique), les animatrices Sherri Shepherd et Oprah Winfrey, Isabella Rossellini, Al Gore, Rip Torn, David Schwimmer, Jennifer Aniston, Matthew Broderick; le maire de New York Michael Bloomberg , le journaliste Larry King Ghostface Killah, Salma Hayek ou encore John Mc Enroe. Rien que ça.

    Après seulement 3 saisons, « 30 Rock » a été couronnée de succès, seule les séries « Grey’s Anatomy » et « Ugly Betty » n’ont eu cette chance. 4 Golden Globes dont celui de la meilleure série télé comique et 4 Emmy Awards en 2007 et 2008 dont celui du meilleur acteur et de la meilleure actrice pour Alec Baldwin et Tina Fey : tout sourit à ces deux acteurs.

    tina-fey-vanityfairDurant les élections présidentielles américaines de 2008, Tina Fey a fait sensation, notamment sur Internet, grâce à sa prestation comique où elle imite à la perfection Sarah Palin, l’ancienne colistière du candidat républicain à l’investiture John McCain tout en ayant les faveurs de cette dernière dans Saturday Night Live (où elle joue encore). Cette dernière a aussi fait récemment la couverture du très célèbre magazine « Vanity Fair », ce qui est une vraie consécration en tant qu’artiste aux USA. Quant à Tracy Morgan, il a aussi présenté en 2008 les BET Awards, cérémonie récompensant les meilleurs artistes afro-américains. avec brio et continue à faire du Stand Up. Et Jack McBrayer est devenu la coqueluche de la télé US notamment pour ses rôles de « nerd ».

    La 3ème saison de « 30 Rock » sera vraisemblablement prévue d’ici le mois de décembre en France et la 4ème sera diffusée aux États-Unis le 15 Octobre prochain toujours sur NBC. Pour l’instant, on ne connaît pas encore les guests de la saison 4 mais je peux vous dire que le final de la saison 3 est magistrale avec une pléiade de stars pour une parodie de « We Are The World »… Un grand moment de télévision !! Alors un conseil, si vous avez l’occasion de la regarder sur Internet ou sur le câble (elle est aussi diffusée sur Comédie! en alternance avec l’autre série culte « Mon Oncle Charlie »), ne le loupez sous aucun prétexte, vous passeriez à côté d’une série énorme et vraiment intéressante sous tous les plans.

    Miss Nessie


    Calendrier

    octobre 2019
    L M M J V S D
    « Sep    
     123456
    78910111213
    14151617181920
    21222324252627
    28293031  

    Blog Stats

    • 91 624 hits

    Twitter de Nessieland

    Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

    Flickr Photos

    Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 4 autres abonnés