Nessieland : le blog

Live-report Hole @ Bataclan, Paris (25.08.2010)

Posted on: 08/27/2010

A lattention des lecteurs : Pour des raisons professionnelles et aussi par respect pour les fans de Hole et pour le groupe en lui-même, je vous prierais de vous abstenir de tout commentaire désobligeant à l’intention de Courtney Love. En gros, les rageux de service sont invités à ne pas poster des trucs du style « Cest elle qui a tué Kurt ! » dans l’espace réservé aux commentaires, les autres commentaires du style « j‘y étais » et autres sont autorisés même si vous vous êtes fait chier. Premièrement parce que je n’ai aucune envie de me lancer ce genre de débats, deuxièmement parce que Nessieland est un blog sérieux et troisièmement parce que ça fait 15 ans que ça dure et que ça me gonfle, tout simplement. Merci =‘)

*****

Ces derniers temps, j’ai eu l’occasion de voir tout plein de groupes avec lesquels j’ai grandi et qui m’ont permis d’être la grosse accro à la musique que je suis : Madness, Stone Temple Pilots, Faith No More (aaaaah Madrid!!! Ooooh Dour!! *gros soupirs*), Rammstein, Alice In Chains, Slash, Deftones, Soulfly, Supergrass etc… Et vu la pléthore de concerts qui m’attendent dans les semaines à venir, j’ai de quoi me réjouir.

Hole

Hole, de retour à Paris!!

Mais s’il y a bien un concert que j’attendais avec impatience, c’est bien celui de Hole au Bataclan. Hole pour les padawans ou pour les moins de 15 ans, c’est le groupe de la sulfureuse et très rock’n’roll Courtney Love. Une garce pour certains, une idole pour d’autres et moi, je l’adore depuis toute petite. Déjà à l’époque, elle me faisait tripper dans des clips comme Violet, Doll Parts ou encore le mythique Celebrity Skin. Et malgré toutes ces années, elle reste un symbole et un modèle pour moi. Alors imaginez ma joie lorsque j’ai appris dimanche dernier que j’assisterais à ce concert qui promettait d’être impressionnant. Pari complètement réussi parce que ce show était tout simplement MORTELLISSIME!!! Ouaip, j’ai carrément inventé un mot pour définir ce concert. Courtney a roxxé comme jamais, ses boys s’en sont bien sortis même si la foule était venue en grand nombre pour voir la veuve de Kurt Cobain. Nous compris.

Quand je dis nous, je parle de moi et de la charmante Violette qui était venue avec moi au concert et que j’ai gentiment invitée au concert car nous sommes toutes les deux des fans de l’émission radio BRING THE NOISE dont je vous ai déjà parlé. Trêve de blabla et place à la vraie revue du concert.

La salle était comble et une fois de plus, on suffoquait au Bataclan. En même temps, c’est rare un concert au Bataclan où on ne meurt pas de chaud. Mais on avait de quoi s’hydrater alors tout baignait. Le show a commencé avec la 1ère partie : The Dodoz. Inutile de vous dire que j’ai été des plus réceptives et des plus assidues… haha ha nan, je déconne, j’ai vraiment pas aimé cette bande de djeuns tout droit sorti d’une classe de Première L de mon ancien lycée qui font du sous-Superbus alors je vais pas m’attarder dessus. Déjà que j’avais pas aimé quand ils ont joués à Colombes avec les Wampas. Bonne réception du public malgré quelques « COURTNEEEEEEEY » sortis de nulle part. Une partie du folklore, quoi.

Il est 21 heures passées de 10 minutes quand soudain retentit une chanson qui me fait penser à des Valkyries (ou à une pub pour une banque, c’est selon) et là, Courtney débarque, demande un pull et une clope et démarre avec Pretty on the Inside, un des 1ers hits de Hole. La salle suit et tout le monde était là à jumper et pogotter. Une super bonne ambiance et une Courtney Love manifestement ravie d’être à Paris. Elle enchaîne avec une reprise des Rolling Stones, Sympathy For The Devil, et c’était vachement bien!! Beaucoup pensaient que la voix de Miss Love ne suivrait pas et au final, si et très bien même. Puis ensuite viennent les tubes du groupes comme Skinny Little Bitch, Miss World (sans la tiare mais quand même), Violet (ma préférée) et aussi le cultissime Celebrity Skin (tadaaa tadaaa tadaaah oh make me oveeeeeer tadaaa tadaaa tadaaah I’m all I wanna beeee…).

Bien sur, on a eu droit à des speechs assez intéressants, cocasses ou alors complètement barrés de la part de Courtney mais bon, ça fait partie du personnage et puis les gens ont appréciés. Surtout quand elle a demandé au public ce qu’il voulait entendre. Beaucoup ont proposé Jennifers Body mais elle le sentait pas trop, dommage c’est une autre que j’adore. Mais avant cela, on a eu droit à une version différente d’une chanson de Leonard Cohen (Courtney clamera d’ailleurs au public que ce n’est pas « fucking Hallelujah », sur ce point elle a raison, trop de gens massacrent cette merveille de la musique contemporaine. À la place, elle a joué Take This Longing et il fut réussi. Ça m’a donné d’en écouter plus. Et ensuite, il y a eu cette chanson « sur une plage où beaucoup de gens vont et où elle aime aller », Pacific Coast Highway, puis « lautre plage » Malibu et ensuite avec Plump où j’ai eu l’impression de revenir à mes belles années 90. Bon sang, je suis vraiment née avec une douzaine d’années de retard!! Puis s’en suit Honey, de son nouvel album, Nobody’s Daughter.

Sinon, en parlant de mes 90s chéries, elle fit aussi une autre reprise intéressante, une « qu[elle] navait jamais fait et quelle ne refera probablement jamais » mais « quelle écoutait beaucoup quand elle était enceinte de 8 mois et que Kurt aimait aussi ». Il s’agit de Jeremy de Pearl Jam et Courtney bat largement le père Vedder, non je ne dis pas ça parce que je suis fan de Hole et que j’ai toujours détesté la voix d’Eddie V. mais il y a pas photo, on était quelques centaines à avoir aimé cette reprise. En tout cas, de mon côté, ils avaient aimés ! Et puis en parlant de Kurt, il y a eu aussi Doll Parts, belle chanson sortie quand Vous-Savez-Qui est mort et qui m’a fait penser à quelqu’un que j’adorais mais qui m’a beaucoup déçue ces derniers temps.*Sniff sniff* La chanson terminée, elle file en coulisses pour se changer.

Elle revient quelques minutes plus tard pour nous interpréter une autre reprise des Rolling Stones à savoir, Play With Fire, et enchaîna ensuite avec How Dirty Girls Get Clean en deux versions (une plus cool et une plus rock). Nouvelle reprise, la 4e de la soirée, c’est Thirteen de Big Star, que bon nombre de trentenaires bien connaître. Puis s’en suit Notther Star et Never Go Hungry. Pas de doute, Nobody’s Daughter a bien été représenté lors de ce concert parisien bien qu’il manque Samantha et le titre Nobody’s Daughter. Qu’à cela ne tienne, la setlist n’est reste pas moins éclectique et vraiment bien fichue. Courtney lance quelques « mercis » en français et avoue qu’elle adore « les frenchies » autant que la France. Qu’elle se rassure, les français l’aiment aussi. Et c’est là qu’elle repart pour une deuxième pause, c’est l’heure du 2e rappel.

Elle re-débarque quelques minutes plus tard et fait la présentation de ses boys, dont un guitariste qu’elle dit être son fils. C’est vrai qu’il avait l’air bien jeune. Courtney Love commence ce 2e rappel avec l’intro de Bullet With Butterfly Wings des Smashing Pumpkins (le groupe de son ex, Billy Corgan) puis nous livre Gold Dust Woman, un classique des 70s initialement interprétée par Stevie. Non, elle ne parle pas de Stevie Wonder mais de Stevie Nicks, la grande blonde de Fleetwood Mac (grand groupe rock des années 70) et amie de Courtney. Après cela, Courtney avoue au public qu’elle se sent vachement bien ce soir et ce que c’est comme si elle était en pleine chauvauchée fantastique mais elle n’est pas encore satisfaite, et c’est là que les 1ères notes de Someone Else’s Bed sont jouées, chanson qu’elle a « écrit lorsqu’elle était en désintox, un endroit où on se drogue mais où personne ne doit se faire choper en train de se droguer ». Rires de la salle puis Courtney voudrait « chanter une chanson blues sur la drogue » et elle se lance dans une interprétation de cette chanson dont je n’ai pas pu trouver le titre et c’est une Courtney débordant d’énergie, de niaque mais aussi toute en joie qui fait chavirer le public.

22 heures et presque 40 minutes, le concert touche à sa fin et même si nous avons eu l’occasion d’entendre à la sortie du Bataclan des réactions assez mitigée, et bien ma foi, ce concert de Hole restera pour moi un super bon show parce que la miss Courtney a juste déchiré, elle est toujours aussi barrée et a super bien chanté. Mon amie Violette et moi sommes restée pantois après la fin de concert et on en gardera je pense, un très bon souvenir. Merci mille fois Courtney Love pour ce show en espérant qu’elle nous revienne très vite à Paris!!

Miss Nessie

PS: Petit coucou et gros remerciements à toute l’équipe de BRING THE NOISE pour nous avoir permis de passer une excellente soirée et aussi à mes amis noiseurs que j’espère retrouver très très vite à Rock en Seine!!!

Publicités

7 Réponses to "Live-report Hole @ Bataclan, Paris (25.08.2010)"

moi aussi j’ai attendu impatiemment cette prestation de Courtney Love !!! je n’aurais raté ça pour rien au monde !!!

Pas déçu du tout mais je voulais plus !! En tout cas je suis sous le charme de cette icone du rock….. !

Sympa ta review. La chanson de blues c’est Codine. Je sais que c’était prévu mais elle n’a finalement pas chanté Northern Star et Never Go Hungry :

Pretty On The Inside/Sympathy For The Devil
Skinny Little Bitch
Miss World
Violet
Celebrity Skin
Honey
Take This Longing
Pacific Coast Highway
Malibu
Plump
Jeremy
Doll Parts
How Dirty Girls Get Clean
How Dirty Girls Get Clean (pop version)
Codine
Someone Else’s Bed
Gold Dust Woman
Thirteen

Cool Mel, merci encore ^^

En passant, j’ai mis le lien de ta review sur mon site.

Ah c’est super!!! Merci =’)

C’était mortellissime en effet ! Merci pour ton article et je voudrais bien savoir qui sont les petits cons qui étaient mitigés. Cheers…

C’est clair moi aussi!! J’ai vraiment adoré chaque instant de ce concert, tout était nickel!!! J’espère juste qu’on attendra pas encore 11 ans avant qu’elle revienne sur Paris 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

août 2010
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Blog Stats

  • 89,330 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :