Nessieland : le blog

Chronique ciné de « L’Agence Tout Risques ».

Posted on: 07/21/2010

C’était une des adaptations ciné les plus attendues de l’année 2010, le film « L’Agence Tout Risques » qui fut dans les années 80 la série que tout le monde connaît avec les très charismatiques George Peppard (dans le rôle d’Hannibal Smith) et Mr T. (dans celui de la grosse brute Barracuda).

L'agence Tous Risques

L'agence tous risques, version 2010

Alors la version 2010 reprend la même trame mais nous explique en fait comment la fameuse agence (The « A-Team » dans la version originale) est devenue celle que l’on connaît, celle qui aime que les plans se passent sans accrocs comme le disait si bien le Colonel dans la série, mais elle a été quelque peu remaniée et réadaptée à l’ère moderne. Le synopsis reste malgré tout le même: quatre anciens membres de l’US Army (ils sont vétérans de la Guerre du Golfe là où ils étaient vétérans de la Guerre du Vietnam dans la série) tentent de faire blanchir leur noms auprès des autorités compétentes, qui les suspecte d’avoir commis un crime et pour le coup, ils tenteront le tout pour le tout pour prouver leur innocence…

Alors bien sur, les choses ne sont pas si facile quand on a aussi les fédéraux collés aux basques du Colonel John Smith dit Hannibal (joué par Liam Neeson), du Lieutenant Templeton Peck dit « Futé », du Sergent Bosco A. Baracus le fameux « Barracuda » et du Capitaine H.M. Murdock dit « Looping ».

Bon, il faut aussi le reconnaître, les mecs de l’Agence Tout Risques sont sacrément tarés entre Futé, le beau gosse de service interprété par un Bradley Cooper plus hot dans son bod’ que jamais (surtout lorsque ce dernier parle la langue de Molière, aaaaah je fonds!!), Looping (joué par l’excellent Sharlto Copley, qui ne restera pas inconnu très longtemps) qui est juste « guedin dans sa têteuh » et aussi Barracuda qui s’avère être plus humaniste qu’on le croit, il n’y a de quoi s’inquiéter.

Mais si il y a bien une chose que j’ai retenu de ce film, c’est que cette histoire est un chouia plus crédible que la version télévisée et que les personnages sont aussi plus réalistes…

Donc, bye-bye au caricatural Mr. T, brute épaisse, distributeur de torgnoles taciturne et icône de mode désuète et bonjour à Quinton ‘Rampage’ Jackson, catcheur de son état et acteur à ses heures perdues, qui rend plus humain et plus intéressant le personnage de Barracuda, du bon boulot pour l’apprenti acteur, en tout cas, j’ai plus adhéré à son personnage d’homme en quête de paix intérieure que de celui du fils Smiths dans le remake (quasi létal) pour enfants de Karaté Kid, qui doit sortir début août.

J’ai beau avoir apprécié le film, je reste malgré tout sceptique en ce qui concerne deux personnages. Le 1er c’est celui de l’agent Carissa Sosa, jouée par Jessica Biel. Euh, qu’est ce qu’elle fait ici au juste? Enfin, je veux dire à part jouer les pseudo femmes fatales et rouler des pelles à Bradley Cooper. Encore qu’elle peut rouler des pelles à qui elle veut mais franchement, je m’attendais à un peu mieux de sa part. La deuxième déception vient de Liam Neeson (qui est pourtant un acteur que j’aime beaucoup) mais qui ne parvient pas, hélas, à avoir la même classe que George Peppard, c’est tout juste s’il est capable de tenir le cigare plus de 20 secondes. C’est triste parce que Hannibal a toujours été mon préféré dans la série… mais le reste de l’équipe s’en est malgré tout bien sorti.

Si une troisième déception, il devait y en avoir, ce serait sûrement la fin du film. Alors certes, c’est plus fun et plus rythmé, comme le reste du film d’ailleurs avec une pointe d’humour fine comme je les aime mais une des dernières scènes du film me fait plus penser à un épisode de « Scooby-Doo » qu’à un blockbuster hollywoodien.

Mais bon, tout ceci ne sont que des détails qui n’auront d’importance pour vous qu’après avoir vu le film et encore, ce ne sont pas les trucs qui vous viendront en tête dans l’immédiat. Malgré ces petites imperfections, parce que le film parfait n’existe pas mais que s’il s’en rapprochait, ça serait Wayne’s World *rires*, le film reste malgré tout un excellent divertissement et je vous conseille très vivement d’aller le voir au cinéma parce qu’il se trouve que l’adaptation d’une série au cinéma n’est pas toujours réussie et quand on en voit une, il faut se ruer dans les salles obscures pour le voir.

Note: 8/10

Miss Nessie

Publicités

2 Réponses to "Chronique ciné de « L’Agence Tout Risques »."

j’ai un souvenir bizarre de cette série, c’est Looping, dans une cellule qui n’arrête pas de crier :
– Je veux un sac en plastique, un sac en plastique !

Euh, c’est grave ?

hahahahaha en effet, c’est assez étrange!! Non, moi c’était Mr T. et son quintal de chaînes en or qui me pointe du doigt au moment du générique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

juillet 2010
L M M J V S D
« Juin   Août »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Blog Stats

  • 89,418 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :