Nessieland : le blog

Rest In Peace… Layne Staley

Posted on: 04/20/2010

Celui qui a marqué bon nombre de grungeux et grungeuses à travers le monde grâce à sa voix percutante (le genre de voix qui vous touche en plein coeur)  nous a quitté il y a à peine 8 ans. En effet, c’était le 20 avril 2002 que le monde apprit la triste nouvelle. Petit hommage au véritable ange déchu du rock trop longtemps oublié à cause des groupies de Kurt Cobain, Layne Staley.

Layne Staley

Layne Staley (1967-2002)

Layne Thomas Staley était un chanteur américain né le 22 août 1967 à Kirkland, Washington et grandit auprès d’une famille déchirée par le divorce de ses parents, dûe à l’addiction à la drogue grandissante chez le père de Layne. On apprendra quelques temps après sa mort que celà l’a profondément meurtri et que ça a eu un impact non négligeable sur sa propre consommation.

À l’âge de 12 ans, Staley apprend la batterie et joue dans plusieurs groupes glams, mais aspire à être chanteur. Il troqua alors sa batterie pour un micro. Il rencontra Jerry Cantrell en 1987, et forma Alice In Chains. Glam à l’origine, Alice In Chains vira au grunge metal. Au début des années 90, Alice In Chains devint un des groupes phares de la scène grunge de Seattle avec Nirvana, Soundgarden, Pearl Jam et Mudhoney.

Facelift, leur premier album, sort en 1990. Il rencontrera un certain succès grâce notamment aux hits Man in the box et We die young. C’est à partir de là que Staley devint accro à l’héroïne. L’héroïne sera par ailleurs le thème central de leur album suivant, Dirt, sorti en 1992. L’album se vend à plusieurs millions d’exemplaires. En 1994, sort ensuite un mini-LP semi acoustique, Jar Of Flies (couplé en Europe avec l’autre mini-LP acoustique, Sap). Les tournées sont quasiment impossibles, Staley essayant, en vain, de se désintoxiquer. En 1995, sort l’album Alice In Chains avec une brève tournée en première partie de Kiss. Cette même année, Staley enregistre Above, album du supergroupe Mad Season (un groupe magique emprunt de nostalgie, un MUST!!)

En 1996, ils réalisent le MTV Unplugged, ce qui sera leur dernière performance, il intrégra aussi quelques mois en 1998, un all-star band éphémère nommé Class Of ’99 (notamment avec Tom Morello de Rage Against The Machine et Stephen Perkins de Jane’s Addiction) dont leur reprise de Another Brink In The Wall, pour les besoins de la BO du film « The Faculty » a été leur plus grand succès.

Le 20 avril 2002, Staley est retrouvé mort chez lui d’une overdose de « speedball », mélange mortel d’héroïne et de cocaïne. Il n’avait 34 ans et rejoignit dès lors, le panthéon des « rock stars décédées » qui nous manqueront à jamais car justement, ils nous avaient marqué de son vivant…

Le choc de sa mort a néanmoins inspiré certains comme son acolyte de toujours Jerry Cantrell a publié quelques mois plus tard le très bon Degradation Trip puis Zakk Wylde a écrit une chanson « Layne » qui se trouvera sur le disque « Hangover Music vol.6 », Staind a aussi sa chanson-souvenir aussi intitulée « Layne » sorti en 2003 puis son pote Eddie Vedder (l’horripilant et chevrotant Eddie Vedder, pouah!!) lui écrit en sa mémoire « 20/04/2002 » sur la mort de Layne T. Staley. Même Metallica lui rendra hommage dans Death Magnetic et ça c’est pas rien.

Je vais finir par une de ses plus belles chansons, Wake Up par Mad Season. Rest In Peace, sweet little angel…

Miss Nessie.

Publicités
Étiquettes : , , , ,

4 Réponses to "Rest In Peace… Layne Staley"

tres belle hommage a layne. et oui la vie de layne etait un combat. un combat contre la drogue, contre l’absurdité de la vie. effectivement il etait exclave de cette saloperie d’heroine, mais il ne faut pas oublier non plus la mort de sa chere et tendre petite amie ( decedée a cause d’une infection… du a l’injection de drogues par intraveineuse- quel hironie) layne etait tout a fait concient de son etat de junkie, allant meme declaré lors d’une interview quelle mois avant sa mort: « il ne me reste plus trés longtemps a vivre » constat limpide et effrayant d’un drogué. mais layne etait aussi un chanteur avec une sensibilité hors du commun, reussisant a rendre beau son mal etre – le sublime « down in a hole » – lorsque que l’on regarde le sublime unplugged de AIC, une chose vient a l’esprit : solitude. oui layne etait peut-etre seul dans sa tete , et d’ailleurs a la fin de sa vie il avait vonlontairement pris des distance avec son groupe, et -l’ont imaginent- avec les gens qui l’entourait. le pauvre layne finit sa vie une seringue dans les veines -la fameuse overdose fatal des rock star- et seul sa voisine, au bout de 3 semaine -se qui encore un fois en dit long sur sa solitude- s’inquietat de ne jamais le voir., appela des personnes, pour le retrouver mort.

LAYNE me marquera a tout jamais, car a travers sa voie, il arrivait a me toucher, a exprimer mes secrets et mes souffrances les plus profondes; je ne parle pas forcement des paroles-meme si celle ci etait magnifiques- mais tous simplement d’emotion.

L’ heroine et toute les saloperie qu’il s’injectait et sniffait fesait partie integrantes du mode de vie de layne. aurait t’il etait le meme, aurait t-il chanter de si sublime chanson si il n’avait pas eté accro? il y a fort a parier que non. car oui la musique de layne sont liée a ses souffrance -drogues, solitude , ou encore le fait de savoir que son pere etait toxico- et elle l’ont poursuivi j’usqu’au bout. a t-il eté au moins une fois heureux dans sa vie? personne ne le sera. repose en paix petit ange

MISS NESSIE, merci encore pour cette chronique

Merci beaucoup Enzo!!
C’était un homme de tous les combats (surtout intérieurs) mais comme toutes les batailles, on risque de le payer de sa vie et c’est malheureusement ce qui est arrivé à Layne. Et puis, ça change des centaines de posts, blogs et commentaires sur Kurt Cobain. T_T

je reposte car je crois avoir commis une erreur dans mon adresse e-mail. celle indiquée dans ce message est la bonne.

a chaqun sa drogue mais on peus se rendre compte que la drogue méne a la solitude et vis versa .
certe un artiste exeptionel nous a quitté mais qui dit artiste dit fragile et c’est sa fragilité qui l’a tué cette même fragilité qui l’a conduit a la drogue ,cette putain de drogue qui décime nos artiste incontournable putain de vie de merde .
il sera éternel a tout jamais parce qu il est ce que nous avons de meilleur en nous « notre fragilité » je t’aime mec .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

avril 2010
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Blog Stats

  • 89,416 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :