Nessieland : le blog

Happy Birthday… Mike Patton

Posted on: 01/27/2010

Aujourd’hui, c’est l’annivresaire de Mike Patton !!! Waaaaaaaah 42 ans, pfiou, et pas une ride !! Plus sérieusement, vu qu’à Nessieland, on est des GROS fans de Patton, il fallait le fêter dignement. Merde quoi, je ne pouvais pas me servir d’une minable page wikipédia pour parler du grand Mike !! Non, il fallait que je fasse plus original parce que mine de rien, c’est un génie. Pas étonnant que son anniv’ tombe le même jour que Mozart !!

Mike Patton

Mike Patton, un artiste qui vous veut du bien

Michael Allan Patton, de son vrai nom, a donc vu le jour il y a 42 ans (en 1968, donc) à Eureka, Californie – ville où il a passé toute son enfance. Déjà très doué vocalement parlant, il intégre son 1er groupe à 13 ans avant de fonder Mr. Bungle à l’âge de 17 ans avec des potes de lycée (dont Trevor Dunn et Trey Spurance). C’est en 1988 à un concert au nord de la Californie, après avoir sortis deux démos, qu’il rencontre Jim Martin (guitariste de Faith No More de l’époque et le pire cauchemar de France Provost 😉 ) et la légende raconte qu’il lui aurait proposé la place de chanteur du groupe pas encore mythique mais déjà bien connu des metalheads ricains, officiée jusqu’à peu par Chuck Mosley qui venait de se faire virer. Il hésite car il était étudiant à l’Humboldt University et qu’il chantait déjà dans Mr Bungle – et les boulots étudiants, je connais – mais il accepte et laisse le destin suivre son cours…

1989 fut une année charnière pour lui car en deux semaines, il écrit les paroles de l’album « The Real Thing« , qui sorti en juin aux States, puis tout début juillet en France (et le reste de l’Europe). Un joli succès notamment grâce à From Out Of Nowhere, Epic et puis aussi les cyclistes multicolores de Mike Patton. Non, je déconne, surtout pour les tubes. Album qui, 20 ans plus tard, vieillit très bien… comme le beau bébé de 3,850 kgs pour 51 cm né le 2 juillet de cette même année d’ailleurs :-D.

Enorme tournée en 1990 partout dans le monde avant de revenir à ses premières amours pour sortir en 1991 le tout 1er album éponyme de Mr Bungle. Un bijou de bizarreries en tout genre à la sauce carnavalesque, comme si Bozo le clown se tapait une montagne russe, mais les pépites ne manquent pas et l’esprit Bungle s’en ressent tout au long du disque, ce qui en fait un très bon disque. Slowing Growing Deaf, My Ass Is On Fire, Love Is A Fist ou encore Stubbadub en font partie. Puis sort en 1992 ce que la plupart des critiques rock appeleront leur masterpiece, « Angel Dust ». L’album culte du groupe qui recèle des trésors musicaux inestimables  tels que Caffeine, RV, A Small Victory, Jizzlobber ou encore leurs plus gros tubes (à savoir Midlife Crisis et Easy, reprise des Commodores) ainsi que la technique vocale impressionnante de Big Mikey !! Les spécialistes le surnommeront même « The Million-Voice Man », ce qui veut TOUT dire.

En 1994, il se marie avec l’artiste italienne Titi Zuccatosta. Certes, ils divoreceront sept ans plus tard mais cela lui permettra d’apprendre l’italien, qu’il parle désormais couramment et en a même fait un projet musical (autant joindre l’utile à l’agréable) qui s’appelle Mondo Cane, dont le 1er album sort en avril prochain. En 95, il sort non pas un mais deux albums : King For A Day, Fool For A Lifetime (avec FNM) et Disco Volante (avec Mr Bungle). Deux morceaux de choix et donc difficiles à départager car très différents mais excellents néanmoins. En 1996, Mike Patton participe avec les brésiliens de Sepultura, dont il se liera d’amitié avec le chanteur Max Cavalera et sort aussi un album solo de musique bruitiste, produit par le maître du genre, John Zorn « Adult Themes For Voice » chez Tzadik Records. Puis en 97 sort le dernier album de FNM « Album Of The Year » qui se sépareront l’année suivante pour se reformer (youpi) 11 ans plus tard, en février 2009. Stripearch, Last Cup Of Sorrow ou encore Ashes To Ashes resteront dans les annales pour les derniers singles du groupes mais aussi les passages cultes du groupes en France, qui se sont produit dans l’emission « Nulle Part Ailleurs » 3 fois cette même année.

En 1998, il commence un nouveau projet, Fantômas, inspiré de la série de films cultes d’avec Louis de Funès, avec son accolyte de Mr Bungle Trevor Dunn, Dave Lombardo de Slayer et King Buzzo des Melvins. 1999, autre année charnière pour Patton qui crée son propre label Ipecac Recordings, produits des groupes comme Isis, Dälek et Kid 606 tout en continuant les collaborations plus ou moins fructueuses (Lovage en 2001 avec Dan The Automator, Maldoror, Tomahawk depuis 2001 avec notamment Duane Denison des Jesus Lizard, Rahzel, Imani Coppola, Dub Trio, Peeping Tom, The Dillinger Escape Plan ou encore The Qemists). Autre évènement de 1999, la sortie du dernier album des Bungle, « California » (le plus accessible car plus calme que les précédents mais qui vaut le détour rien que pour cette magnifique chanson Retrovertigo).

Vous citer TOUTES ces collaborations me prendraient des heures alors, je passe à la partie personnelle du personnage :

– C’est un très gros fan de Serge Gainsbourg et a notamment une des ses chansons, Ford Mustang, datant de 1967.

– C’est un fervent supporter des Lakers et il arbore fièrement les t-shirts et maillots de l’équipe  multiples fois championne de NBA .

– Il a joué dans un petit film indé en 2005 qui s’appelle « Firecraker », réalisé par Steve Balderson et interprète 2 personnages.

– Il a été cité dans un épisode du soap opéra  » All My Children » où un des personnages le compare à Dieu visible ici.

– L’acteur Danny DeVito est un de ses meilleurs potes dans le showbiz !!

– Il adorait se déguiser lors de ses concerts que ce soit pour Faith No More, Mr Bungle ou encore Tomahawk. Il le fait moins maintenant mais bon, le costard 54 pièces ça lui va très bien aussi.

– Lui et Anthony Kiedis des Red Hot ne peuvent pas se pifrer depuis que Kiedis a reproché à Patton de lui avoir piqué son style. Euh… perso, j’aurais été tenté de dire le contraire.

– Plutôt sympathique avec les journalistes (une très bonne nouvelle pour moi) mais aussi avec ses fans (et là, je peux aussi le confirmer), il est beaucoup moins tendres avec ses comparses musiciens. Il exècre au plus haut point les artistes de nu-metal qui disent s’inspirer de leur musique (KoRn, Linkin Park et Limp Bizkit en 1ère ligne) les comparant à de la merde en boite – ce qui n’est pas faux. Seuls les Dillinger Escape Plan semble trouver grâce à ses yeux bien que ce n’est pas du tout un groupe de nu-metal mais d’alternative mathcore (d’après Terrorizer).

Miss Nessie.

Publicités

1 Response to "Happy Birthday… Mike Patton"

Je parle seuleument en petite peu du francais, mais je comprends le post! Joyeaux Anniversaire Mike! 🙂

Lusty

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

janvier 2010
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Blog Stats

  • 89,418 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 5 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :