Nessieland : le blog

Chronique du film Avatar

Posted on: 01/24/2010

Film d’aventures de James Cameron (2009)

Avec : Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver, Michelle Rodriguez,…

*****

Avatar, en salles depuis le 16 décembre 2009

James Cameron est un perfectionniste. Il a en effet mis près de 11 ans pour faire Avatar. Et ça se comprend après tout, je suis aussi une grosse perfectionniste. Comme Cameron, j‘aime que le travail soit bien fait. Comme Cameron, j’aime prendre mon temps pour que mon travail soit reconnu à sa juste valeur. Et parce que je suis aussi méticuleuse et appliquée que le grand réal américain, entre autre responsables de grands blockbusters tels qu’Alien, True Lies et surtout Titanic , je vais reconnaître son travail à sa juste valeur… ce qui ne veut pas dire que je serai nécessairement gentille avec lui !!

En effet, ce film a des qualités indéniables qui fait qu’Avatar mérite d’être vu mais il est malheureusement plombé par de nombreux défauts, le plus flagrant étant le scénario, trop simpliste pour ce que ce film annoncé comme magistral.

Bon, sans tout raconter du film, c’est l’histoire d’un ex-marine handicapé, Jake Sully, (interprété par l’excellent Sam Worthington, acteur australien vu malgré lui dans le calamiteux Terminator 4) qui doit partir en mission pour aider des grands groupes industriels à exploiter un minerai hyper rare qui est censé résoudre la crise énergétique sur Terre. Accompagné d’une petite équipe de scienfiques, il débarque sur la planète Pandora (où l’air n’est pas respirable pour les humains d’où la création d’avatars pour communiquer avec les « autochtones ») et se liera durant une expédition avec Neytiri (Zoe Saldana, étoile montante d’Hollywood révélée au grand public grâce au film Star Trek), fille du grand chef des Na’vi mais un évènement perturbateur va contrecarrer la mission et il se retrouvera au beau milieu d’une guerre sans merci pour sauver Pandora et ses habitants (faune et flore comprises). En gros, James Cameron nous a refourgué une version moderne, écolo et bleutée de Pocahontas. Si si, je vous jure, comme le Disney. S’il voulait « copiter » un Disney, autant faire un remake de La Petite Sirène ou Frère des Ours, ça aurait valu les millions de dollars d’effets spéciaux.

Jake (Worthington) & Neytiri (Saldana)

Ensuite, un autre souci typiquement « blockbusterifique », la distribution des rôles. Autant les acteurs sont super épatants et sont vraiment dans leurs rôles respectifs (on retrouve notamment Sigourney Weaver et Michelle Rodriguez, ce qui est toujours un plaisir), autant les personnages sont carrément à la limite de la caricature, je m’explique. Les « gentils » sont trop gentils et les « méchants » sont trop méchants, sans compter la méchante qui au fond est gentille et le gentil qui s’avère être en réalité un super méchant. Un vrai fatras manichéen qui rend le film un peu indigeste.

Mais Avatar est surtout une sacrée claque visuelle, la 3D est juste époustoufflante et l’action est quand même au rendez-vous, ce qui nous ferait presque oublier les longueurs dus aux scènes romantico-sirupeuses de Jake et Neytiri, bien que comparé à Twilight, ça va encore, même pour un film qui dure 2h40.

Scène de bataille sur Pandora

Et si on ne devait retenir qu’une seule chose d’Avatar, ce serait les effets spéciaux qui font que le film est plutôt bien foutu, intéressant et fort divertissant. Donc, pas un si mauvais film que ça, au contraire. Ce n’est donc pas pour rien que le dernier bébé cinématographique du réalisateur canadien a été le grand gagnant des derniers Golden Globes le week-end dernier en remportant le doublé – celui du meilleur film dramatique et meilleur réalisateur – et sont archifavoris pour les Baftas (les Césars mais chez nos amis britanniques), où le film est nominé 8 fois. Convaincu(e)s ou non, Avatar vaut le coup d’œil malgré tout parce qu’un film sympa qui vous en met plein la vue est un film quand même bien fait.

Miss Nessie

Note : 3/5

P.S.: l‘invention de nouveaux mots fait partie des mes nombreux hobbies, n’en déplaise à Bernard Pivot 😀

P.P.S.: Dès que le film est fini, dirigez-vous illico vers la sortie – sauf si vous aimez quand Leona Lewis en fait des tonnes lorsqu’elle chante – c’est elle qui fait le générique de fin et c’est pas beau à voir et encore moins à entendre, mais ça n’engage que moi 😉

Publicités

1 Response to "Chronique du film Avatar"

Il n’y a pas que l’invention des mots qui doit certainement déplaire à Bernart Pivot (il est toujours vivant d’ailleurs ?! Bref, c’est pas important !), même le scénario du film, honteusement copier sur Pocahontas j’ai fait le même rapprochement, n’a pas dû être assez tenace pour un puriste comme notre ami Bernard.

Cependant, ça reste un bon film, avec les gadgets 3D et toute la panoplie de décor surdimensionné…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

janvier 2010
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Blog Stats

  • 89,509 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :