Nessieland : le blog

Rest In Peace… Cliff Burton

Posted on: 09/28/2009

En tant que metalleuse aguerrie et fille de metalleux, il était impossible pour moi (malgré mon petit rhume, atchoum !!) de ne pas penser en ce dimanche 27 septembre à Cliff Burton, le légendaire bassiste de Metallica, mort il y a 23 ans en Suède suite à un terrible accident de bus lors de la tournée Master Of Puppets des Four Horsemen. Burton n’était alors âgé que de 26 ans.

Cliff Burton (1962-1986)

Cliff Burton (1962-1986)

Clifford Lee Burton naquit le 10 février 1962 à Castro Valley, en Californie.  Ses parents,  Jan et Ray Burton étant tous les deux des hippies, il a beaucoup été influencé par ce mouvement (il portait toujours des pantalons à « pattes d’éléphant ») et par divers artistes de jazz ou de blues. Il avait un frère nommé Scott et une soeur qui s’appelait Connie. Il a commencé à jouer au piano à six ans et ce n’est qu’adolescent qu’il commença à jouer de la basse. Il fit partie de plusieurs groupes californiens.

Les membres de Metallica étaient en train de chercher un bassiste plus sérieux et plus habile que leur bassiste actuel, Ron McGovney, (comme ils le racontent dans les commentaires de l’album Garage, Inc.) alors qu’ils assistaient à un concert du groupe de Cliff de l’époque, Trauma. Ils entendirent alors ce qu’ils croyaient être un solo de guitare endiablé et, se demandant où se trouvait le guitariste, ils se rendirent compte que Cliff jouait de la basse en utilisant une pédale « wah-wah ». Ils décidèrent de le recruter sur-le-champ, suite à quoi ils durent s’installer à San Francisco. Cliff ne cessa ensuite de monopoliser le lecteur de cassette lorsque le groupe était en tournée, et fit découvrir aux rockers invétérés du groupe une large sélection d’artistes avec lesquels ils étaient peu familiers – comme les groupes Misfits et Thin Lizzy ou le grand pianiste Glenn Gould jouant du Bach.

Sa manière de jouer était inhabituellement variée pour un joueur de heavy metal, allant de morceaux de rock ultra-rapides à des mélodies très élaborées en passant par des semblants de solos de guitare. La seule influence qui puisse clairement être reconnue dans son style est celle de Geddy Lee, du groupe Rush ; comme ce dernier (et à l’opposé d’autres virtuoses du metal qui semblent préférer les basses à 5 ou 6 cordes) Cliff jouait sur une basse habituelle à 4 cordes.

Le 27 septembre 1986, lors de la tournée de Metallica en Europe pour la promotion de l’album Master Of Puppets, leur bus s’est retourné sur une petite route de campagne en Suède. Cliff Burton s’est fait écraser à deux reprises par le car (une première fois lors de l’accident et une deuxième fois lors d’une tentative infructueuse de soulever le car avec un treuil) et est décédé. Son corps fut incinéré le 7 octobre au crématoire de Castro Valley (sa ville natale), et ses cendres furent répandues au Maxwell Ranch, un de ses endroits de sortie préférés.

Il fut le co-auteur de nombreuses chansons de Metallica, comme Master of Puppets, Orion, For Whom The Bell Tolls, ou Fade to Black. Outre son solo Anesthesia – Pulling Teeth sur Kill ‘Em All, les meilleurs exemples de ses talents d’auteur et d’interprète sont les chansons Leper Messiah, Orion ( de Master Of Puppets) ou encore The Call of Ktulu (Ride The Lightning). Suite à sa mort, le groupe s’est brièvement remis en question et a décidé de continuer en recrutant finalement Jason Newsted comme nouveau bassiste. La chanson To Live is to Die, parue sur l’album suivant de Metallica, lui est dédiée : elle reprend les derniers morceaux qu’il avait écrits, et on y entend James Hetfield citer une phrase que Cliff avait dite dans une interview :

 » When a man lies he murders / Some part of the world

These are the pale deaths which / Men miscall their lives

All this I cannot bear / To witness any longer

Cannot the kingdom of salvation / Take me home « 

En dehors de Metallica, Dave Mustaine (un ancien guitariste de Metallica) a écrit une chanson In My Darkest Hour, qu’il a dit être en mémoire de Cliff Burton. De même pour Joe Satriani qui écrivit en sa mémoire Guitar in memory of Cliff Burton.

Miss Nessie

(source : wikipédia.fr – désolée faute de temps, j’ai pas pu faire mieux !! Promis, je me rattrape l’année prochaine !!)

Publicités

1 Response to "Rest In Peace… Cliff Burton"

salut, depuis quelques jours,je réécoute Metallica et je ne peux m’empécher de penser à ce moment douloureux qu’a été l’annonce de la mort de cliff burton.
j’avais 16 ans à peine et grand fan de ce groupe et bassiste de surcroit( d’ailleurs pour les deux, je le suis toujours..), j’en avais les larmes aux yeux mourir aussi jeune je trouve cela terrible mais ce qui est important ,c’est que personne ne l’ai oublié

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Calendrier

septembre 2009
L M M J V S D
« Août   Oct »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Blog Stats

  • 89,731 hits

Twitter de Nessieland

Erreur : Twitter ne répond pas. Veuillez patienter quelques minutes avant d'actualiser cette page.

Flickr Photos

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

Rejoignez 4 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :